boite-devinette 2
22 janvier 2020 by Cel 4 Comments

Découverte sensorielle des fruits par le toucher : vive les devinettes !

Nous avons continué nos jeux de découverte sensorielle des aliments, comme ils ont beaucoup de succès à la maison (après celui-ci sur le goût et celui-là sur les pommes). Cette fois-ci, c’est le sens du toucher qui a été mis en évidence dans ce jeu de devinettes tactiles. Les fruits d’automne et d’hiver sont riches en textures diverses. C’est parfait pour cette activité inspirée de celle proposée dans le livre « Grands apprentissages Montessori pour petites mains » d’Audrey Zucchi, dont je vous ai déjà parlé ici ou . À tester pour découvrir les fruits autrement et encourager nos enfants à en manger de manière ludique 😉!

Le jeu de devinette des fruits par le toucher

J’ai profité d’un mercredi un peu plus calme pour proposer ce jeu à mes filles avant le goûter. Elles étaient toutes les deux très impatientes ! Ma grande miss (5 ans) a beaucoup aimé cette proposition, même si cela a été assez facile pour elle. Pour les enfants les plus grands, n’hésitez donc pas à corser le jeu !

Préparer la devinette tactile (10 minutes) :

Cette activité est indiquée à partir de 4 ans selon moi. À vous bien sûr d’adapter en fonction de vos enfants. L’activité comporte 3 éléments principaux :

  • Des fruits de textures et de formes variées (une dizaine environ).
  • Une boite, où 2 trous ronds sont faits pour pouvoir passer les mains. Comme mes trous étaient assez gros et qu’on pouvait voir à l’intérieur, j’ai simplement couvert la boite d’un torchon pour garder le mystère.
  • Des cartes de nomenclature, illustrant chaque fruit proposé (trouvé sur internet, sans pouvoir vous dire où, cela fait longtemps que je les ai !)
  • Optionnel : pour les enfants commençant à avoir des repères dans la lecture, des étiquettes avec le nom des fruits.
préparation du jeu de devinettes tactiles avec des fruits

Variante 4 ans et plus :

  • Là, j’ai rajouté des fruits secs dans leurs coques (amande, noix, châtaigne) comme ma grande miss les connaît moins bien sous leurs formes entières.
  • J’ai également rajouté des étiquettes avec les noms à retrouver (avec la première lettre mise en évidence). Elle en est friande, comme elle commence à travailler les sons et la lecture (en grande section). J’aurai simplement dû écrire en capital peut-être, car elle n’est pas encore très à l’aise avec l’écriture cursive.
  • J’ai également rajouté un fruit mystère, sans carte de nomenclature, le kaki que nous ne connaissions pas à la maison. Et après ? Tout le monde à table pour déguster les fruits de son choix !

Variante pour les 18 mois-3 ans :

  • Mettre moins de fruits (3-4), en en choisissant des connus et nettement différenciés.
  • Jouer simplement sur l’association fruit/carte en utilisant la vue et le toucher (sans la devinette à l’aveugle), tout en nommant le fruit et décrivant la texture (6-8 fruits dont 2-3 moins connus). 
découvrir les fruits simplement par le toucher
Pour les plus jeunes, découvrir simplement les fruits : toucher & observer.

Étape n°1 : devinette des fruits au toucher, sans aide

Découvrir d’abord les fruits simplement au toucher (sans les cartes de nomenclature). L’enfant peut commencer à nommer les fruits qu’il reconnaît, voire essayer de décrire leurs formes et leurs textures : lisse, granuleux, poilu, rond, allongé, petit, gros, etc.

deviner des fruits au toucher dans une boite

Étape n°2 : associer découverte tactile et image

Afin de deviner l’ensemble des fruits, des cartes de nomenclature sont proposées à l’enfant. Les cartes sont toutes étalées pour voir l’ensemble des fruits proposés. L’enfant touche un fruit dans la boite mystère, donne son nom, puis l’en sort et le positionne sur la carte correspondante.

Étape n°3 : deviner le nom écrit

Les étiquettes avec les noms sont données à l’enfant, qui les positionne avec le fruit et sa carte. Dans le cas de ma grande miss, elle commence en grande section à appréhender la lecture de manière phonétique et souvent par la 1e lettre. J’ai donc écrit les mots en mettant la 1e lettre d’une autre couleur. Elle a donc d’abord dit le son associé à chaque 1e lettre, pour ensuite deviner le nom du fruit. À adapter évidemment en fonction du niveau de votre enfant.

deviner le nom écrit du fruit

Papa, Maman, je veux cuisiner !

... mais pas si facile de faire une place à votre enfant dans la cuisine ?

Pour des p’tits cuistots autonomes et heureux en cuisine, accédez à l’espace ressource Cel, à table ! pour télécharger gratuitement mes supports d'apprentissage adaptés aux enfants. 

Votre enfant apprendra :

  • Les bases à mettre en place avant de cuisiner
  • Des gestes techniques de cuisine
  • Des recettes illustrées pour cuisiner en autonomie
  • La cuisine, c'est aussi s'amuser !

Vous recevrez également motivation et inspiration culinaire dans votre boite mail, pour faire de la cuisine un plaisir quotidien avec votre enfant !


Pensez à vérifier votre dossier spam ou courrier indésirable, les filtres sont parfois trop sensibles !

Étape n°4 : découvrir le fruit mystère

Pour corser un peu l’affaire, j’ai glissé un fruit qu’elle ne connaissait pas et sans carte de nomenclature, le kaki. C’est un moyen rigolo de découvrir de manière tactile un nouveau fruit … elle a cru que c’était une tomate 😄.

découvrir un fruit inconnu

Étape n°5 : déguster !

Après avoir deviné tous ses fruits, lesquels va-t-on manger ? Ça tombe bien, c’est l’heure du goûter ! Le choix de mes miss s’est porté vers les amandes (que nous ne sommes pas habituées à acheter entières dans leur coque) et les clémentines (le fruit préférée de mes filles cet hiver !). Nous avons également goûté l’inconnu kaki, qui n’a pas trop plu, avec son goût et sa texture proche de la mangue. Pas grave, il a fini en compote avec de la pomme 😋.

goûter les fruits devinés

Ces jeux ludiques utilisant les sens sont vraiment un moyen rigolo d’aborder l’alimentation, en dehors du temps des repas (qui entrainent parfois un peu de crispation …). Cela peut permettre à l’enfant d’appréhender des aliments sous un autre angle, tout en l’aidant à construire ses connaissances et ses représentations. Ce point précis aide à dépasser le stade de le néophobie alimentaire (cf. les explications ici). Et surtout, on s’amuse et on se régale en famille 😆.

atelier dégustation pommes
13 novembre 2019 by Cel 5 Comments

Activité d’automne avec les enfants : dégustons des pommes !

Célébrons l’automne

Je suis très sensible au passage des saisons, à la saisonnalité des produits, aux cycles des plantes … Je trouve que ce sont des éléments qui nous ancrent dans le temps et à notre chère Terre. Comprendre ces cycles de vie nous aide à nous repositionner nous aussi en tant qu’humain faisant partie de la Nature. C’est pourquoi transmettre cela aux enfants me semble primordial, de manière simple et ludique bien sûr. L’alimentation est formidable pour cela, car elle est extrêmement liée à ces cycles (même si on a tendance à l’oublier). À partir d’un aliment, nous pouvons évoquer l’histoire, la géographie, la botanique, mais aussi les sensations, les ressentis, l’imaginaire et la créativité.

En parlant de cycle, nous sommes en automne. Comment évoquer cette saison avec nos enfants ? 

Activité d'automne avec les enfants : dégustation de pommes

Activité de dégustation de pommes à faire avec les enfants

J’ai choisi pour cette activité LE fruit de l’automne, la pomme, que j’ai voulue faire découvrir par les sens pour montrer la diversité que recouvre un fruit. Cette diversité se retrouve dans de nombreux aliments, même si nous l’avons oublié. Nous avons donc ouvert nos papilles pour une dégustation comparée de huit variétés de pommes. Pour l’activité complète, du marché à la compote, comptez environ 2h.

Cet article participe au carnaval d’articles « vivre l’automne au naturel », organisé par Manon du blog Melle Apothicaire, un très beau blog sur le pouvoir des plantes au service de la santé. Tu retrouveras les 6 autres astuces partagées par les autres blogueurs, pour prendre soin de soi et des autres à cette belle saison, dans l’article de Manon ici.

1e étape : choisir les pommes

Faire le marché, avec son petit panier, en choisissant différentes variétés de pommes et notant leurs noms. Au-delà de 4 variétés, je conseille de prévoir des étiquettes ou des post-it car on a eu du mal après coup à reconnaître qui et qui 😅. L’enfant s’il est assez grand peut noter lui-même le nom des variétés.

Faire le marché avec les enfants pour choisir les différentes variétés de pommes
Faire le marché avec les enfants

2e étape : reconnaître chaque variété de pommes

Associer chaque pomme avec la carte de nomenclature associée (cartes trouvées sur le site de Crapouillotage ici). Cela demandera à l’enfant d’observer en détail la couleur, voire le motif dessiné par les couleurs. Certaines sont comme zébrées, tandis que d’autres ont un aspect poli.

Retrouver la variété de chaque pomme

3e étape : colorier en observant les différentes pommes 

Si l’enfant le souhaite, il peut dessiner et colorier lui-même chaque pomme, ce qui lui permettra d’affiner encore son observation. Ma grande miss a choisi de refaire les cartes de nomenclature qui n’étaient pas ressemblantes avec nos pommes. J’avais fait des cartes vierges à colorier. Elle a fait cela avec des craies grasses, qui étaient bien adaptées je trouve pour rendre la couleur et la texture des pommes.

Colorier les étiquettes de pommes selon les couleurs observées
Observer et colorier

4e étape : couper les pommes pour préparer la dégustation.  

  • Couper chaque pomme en deux.
  • Garder une moitié entière et non épluchée (pour pouvoir observer le visuel de la pomme coupée en deux avec les pépins et pouvoir toujours observer la couleur de la peau).
  • Éplucher et couper en dés l’autre moitié et disposer dans un petit bol. 
Bols de dégustation de pommes
Bols prêts pour la dégustation

Si l’enfant le souhaite, il peut préparer lui-même cette étape. Ma grande miss n’a pas souhaité et a préféré colorier ses pommes, pendant que je préparais cette étape.

Papa, Maman, je veux cuisiner !

... mais pas si facile de faire une place à votre enfant dans la cuisine ?

Pour des p’tits cuistots autonomes et heureux en cuisine, accédez à l’espace ressource Cel, à table ! pour télécharger gratuitement mes supports d'apprentissage adaptés aux enfants. 

Votre enfant apprendra :

  • Les bases à mettre en place avant de cuisiner
  • Des gestes techniques de cuisine
  • Des recettes illustrées pour cuisiner en autonomie
  • La cuisine, c'est aussi s'amuser !

Vous recevrez également motivation et inspiration culinaire dans votre boite mail, pour faire de la cuisine un plaisir quotidien avec votre enfant !


Pensez à vérifier votre dossier spam ou courrier indésirable, les filtres sont parfois trop sensibles !

5e étape : découvrir la botanique de la pomme 

À l’aide des cartes de botanique (trouvées ici toujours sur le blog de Crapouillotage, merci à elle), observer une moitié de pomme coupée et essayer d’identifier les différentes parties et ce à quoi elles servent. La lecture du livre « Ma compote vient d’une fleur » nous a aussi bien aidé à comprendre la transformation de la fleur au fruit. À cette étape, ma grande miss a voulu découper les cartes puis ré-associer chaque partie avec chaque mot. Je ne voyais pas trop où elle voulait en venir, mais cela l’a aidé à “mieux voir” de procéder ainsi. Lâcher-prise et faire confiance (même si l’activité ne se passe pas comme nous l’avions prévu 😉).

Découverte de la transformation de la pomme de la fleur au fruit
Découverte de la transformation de la fleur au fruit

Le principe du livre « Ma compote vient d’une fleur » est de remonter le cycle de la compote à la fleur (ce qui n’est peut-être pas le plus facile à comprendre avec les plus jeunes). Il explique les procédés industriels de fabrication de la compote, du jus de pommes et de la station fruitière (où les fruits sont lavés et triés, selon le calibre). Ensuite, le cycle est remonté en observant le pommier à différentes saisons, l’entretien du verger et la cueillette et la formation de la fleur au fruit. L’avantage est donc d’avoir dans un seul livre de nombreux aspects abordés. Par contre, j’ai à la fois apprécié et non le fait d’aborder les procédés industriels de fabrication. Je trouve très bien de connaître les procédés industriels de fabrication (que je ne connaissais pas moi-même), car cela correspond à une réalité de notre société aujourd’hui. Par contre, n’achetant moi-même que rarement de la compote industrielle, cela ne correspond pas à notre réalité quotidienne. De même pour le tri des pommes à la station fruitière, les achetant dans une AMAP, ce tri n’est pas fait pour valoriser au mieux l’ensemble de la production. Mais j’ai beaucoup apprécié la partie sur le verger et la transformation de la fleur au fruit. Bref, ce livre est adapté, selon le mode de consommation que l’on a … à chacun de piocher ce qui l’intéresse !

« Ma compote vient d’une fleur » de Karine Harel aux Editions Mon premier exploradoc.

6e étape : sentir

Est-ce que toutes les pommes ont la même odeur ? Avez-vous déjà senti une pomme ? Moi jamais avec cela ! Nous avons donc pris chaque moitié restée entière pour sentir. Certaines ne sentent rien du tout et d’autres sont très aromatiques, c’est surprenant. Essayer de mettre des mots sur les odeurs : ça sent la fleur, le frais, le citron…

Sentir une pomme
Avez-vous déjà senti une pomme ?!

7e étape : déguster les différentes variétés

Commencer par observer les différences de goût et de texture. Il s’agit notamment de tenter de mettre des mots en qualifiant les ressentis. Comparer avec des goûts que l’on connait peu aider.

  • Côté goût : acide, sucré, acidulé, comme une fleur (floral), comme de l’herbe (vert) …
  • Côté texture : farineux, croquant, juteuse, etc. 

Ma grande miss a souhaité faire cette dégustation à l’aveugle (elle se souvient des devinettes du goût que nous avions faites ici), ce que je trouve très bien pour aider à se concentrer sur nos sensations gustatives, sans être influencé par l’apparence.

dégustation à l'aveugle d'une pomme
Dégustation à l’aveugle

À la fin, nous avons classé les pommes : la ou les plus juteuses, farineuses, florales, croquantes, etc. Pour finir, chacun peut dire : j’aime/j’aime le plus/j’aime pas. J’ai volontairement essayé de limiter cela au début de la dégustation, pour plus se concentrer sur les sensations, pour prendre le temps de tout goûter … avant de dire nos préférences. 

8e étape : utiliser les restes de la dégustation en cuisine

Avec les moitiés de pommes restantes, nous avions peu de temps, alors nous avons décidé d’en faire une compote tout simplement. Les enfants peuvent évidemment aider à la réaliser, en épluchant et coupant les pommes. Là, c’est ma petite miss qui a pris le relais, pour m’aider à couper les pommes. Elle n’a pas tout à fait 2 ans, alors elle utilise un coupe-légume parfait pour cet âge. Comme elle avait tendance à faire des morceaux assez gros, je lui ai préparé des quartiers de pommes assez fins qu’elle puisse facilement découper en 2 ou 3, avant de les mettre dans la casserole avec beaucoup de fierté.

Enfant qui coupe les pommes pour la compote
Couper les pommes pour la compote

Nous avons mangé la compote sans l’avoir mixée, ce qui a permis de remarquer que certaines pommes en cuisant c’étaient complètement fondues, tandis que d’autres étaient restées fermes et entières. Nous avons fait le lien avec les textures observées crues, notamment la Canada bien connues pour être une pomme à cuisiner. La compote était sans sucre ajouté, mais très riche en goût grâce aux différentes variétés. 

Compote maison
Même la compote est dégustée !

Pour aller plus loin

Pour pousser encore plus loin la dégustation, j’aurai pu cuire séparément chaque pomme pour comparer les différentes saveurs cuites. Mais cela complique un peu l’intendance ! Cela peut-être intéressant à faire pour une activité en deux temps ou à préparer avant si l’étape 1 du marché se fait avant le déroulement du reste de l’activité.

Cette activité de dégustation a eu beaucoup de succès à la maison, on s’est vraiment régalé ! Je pense la garder en tête pour la refaire à chaque saison. C’est un beau moyen de découvrir les fruits et légumes, où petits et grands apprennent des choses de manière ludique. Profitez des multiples variétés de pommes qu’on trouve en ce moment pour tester chez vous avec les enfants … et venez me raconter !

Enfiler les fruits
1 septembre 2018 by Cel 0 Comments

Faire des brochettes “magiques” aux fruits avec les enfants

Des brochettes “magiques” aux fruits ?

Découper des fruits en cube, en bille ou selon différentes formes avec des emporte-pièces : coeur, feuille, sapin, etc. dont une étoile évidemment pour faire magique ! Les différentes formes sont tout simplement enfilées sur un pic à brochette. Ensuite, la brochette se transforme en “baguette magique”, en faisant appel à l’imagination des enfants …

« J’aime pas les fruits ! »

«  Ce ne sont pas des fruits, c’est une baguette magique ! »

Recette pour enfants des brochettes "magiques" aux fruits

Principe testé !

J’ai pu tester ces brochettes « magiques » trois fois et à chaque fois, grand succès !

Test n°1 : le goûter d’anniversaire

La première fois, nous en avons fait avec ma fille aînée de 4 ans pour son anniversaire avec les copines, elle était donc la seule à avoir participé à la réalisation. C’était vraiment un test, par pure curiosité, car une de ses amies est très difficile, côté nourriture. Quelle surprise ! Les 5 filles ont toutes mangé leurs brochettes, proposée en début de goûter (avant le gâteau et les bonbons !). Ouf, l’équilibre alimentaire est sauf, même pour un anniversaire, hihi !!! Mais elles ont boudé le gâteau magique à la vanille que j’avais fait (mais nous, on s’en est régalé) !

Test n°2 : la séance de cuisine entre cousins

Le deuxième test a été fait avec les cousins, lors d’une activité cuisine pendant les vacances. La cousine Chacha est aussi un peu difficile, à voir le succès que cela aura… Et bien, elle a dévoré des fruits tout le long de la préparation de la recette ! J’ai dû la freiner ! L’utilisation des emporte-pièces (par les deux enfants de 4 et 6 ans) et de la cuillère parisienne (par celui de 6 ans) a eu beaucoup de succès. Le plus difficile n’est pas ce à quoi je m’attendais : cela a été d’enfiler les fruits sur les pics ! Le melon était bien ferme et ils se sont un peu piqués les mains. Il leur a été aussi difficile de piquer bien au centre de chaque morceau, afin que la chair du fruit ne se déchire pas. C’est donc sur cette étape qu’il faut le plus les accompagner.

Un bouquet de baguettes magiques de fruits
Un bouquet de baguettes magiques de fruits

Test n°3 : l’atelier de cuisine organisé

Troisième test lors d’un atelier cuisine avec un groupe d’enfants. J’ai commencé par un petit jeu, pour deviner la saisonnalité des fruits, avec des cartes de nomenclature. Puis, chacun a choisi les fruits de saison qu’il voulait mettre sur sa brochette, avant de les découper. Les enfants ont adoré ! Les emporte-pièces ont eu encore beaucoup de succès. J’ai réalisé pour cet atelier une recette illustrée favorisant la recette en autonomie de l’enfant. Elle est à télécharger sur la page-ressource des enfants qui cuisinent. Vous y accéderez via le formulaire ci-dessous.

Papa, Maman, je veux cuisiner !

... mais pas si facile de faire une place à votre enfant dans la cuisine ?

Pour des p’tits cuistots autonomes et heureux en cuisine, accédez à l’espace ressource Cel, à table ! pour télécharger gratuitement mes supports d'apprentissage adaptés aux enfants. 

Votre enfant apprendra :

  • Les bases à mettre en place avant de cuisiner
  • Des gestes techniques de cuisine
  • Des recettes illustrées pour cuisiner en autonomie
  • La cuisine, c'est aussi s'amuser !

Vous recevrez également motivation et inspiration culinaire dans votre boite mail, pour faire de la cuisine un plaisir quotidien avec votre enfant !


Pensez à vérifier votre dossier spam ou courrier indésirable, les filtres sont parfois trop sensibles !

Hidden Content

Des gestes à expliquer à l’enfant pour faire des brochettes aux fruits

Expliquer l’utilisation de la cuillère parisienne à votre enfant : appliquer la cuillère de face sur l’aliment à découper, l’enfoncer sur toute la hauteur de la partie sphérique (à préciser à l’enfant, sinon la forme ne sera pas complète), effectuer un mouvement de rotation du poignet pour creuser la bille, déposer la bille dans un bol en tapotant le manche sur la paroi.

Utilisation de la cuillère parisienne par l'enfant
Utilisation de la cuillère parisienne par l’enfant

Expliquer l’utilisation des emporte-pièces à votre enfant : faire remarquer les bords plus coupants d’un des côtés de l’emporte-pièce (à placer côté fruit), positionner la forme choisie sur le fruit en veillant à être uniquement sur de la chair (ni la peau, trop dure, ni le vide), appuyer avec la paume de la main, enlever l’emporte-pièce puis au-dessus d’un bol, appuyer avec un doigt au milieu de la forme découpée pour la faire tomber dedans. 

Découper des étoiles à l'emporte-pièce dans une tranche de pastèque
Découper des étoiles à l’emporte-pièce dans une tranche de pastèque

Brochettes “magiques” aux fruits

Découper des fruits en cube, en bille ou selon différentes formes avec des emporte-pièces : coeur, feuille, sapin, etc. dont une étoile évidemment pour faire magique ! Les différentes formes sont tout simplement enfilées sur un pic à brochette. Ensuite, faire appel à l’imagination des enfants … A noter que l’ensemble de la recette peut être réalisé par l’enfant, sauf mention contraire dans la recette (pour découper les grosses tranches de fruit par exemple). Ces recommandations sont à ajuster en fonction de l’âge et des compétences des enfants. 
Temps de préparation30 min
Portions: 6 personnes
Auteur: Cel

Ingrédients

  • 1/2 pastèque
  • 1 melon
  • 2 pêches
  • Une dizaine de framboises ou de fraises

Instructions

Étape 1 : préparer les morceaux de fruits

  • Laver l’ensemble des fruits
  • Découper des tranches épaisses de pastèque (par l’adulte)
  • Découper dans les tranches de pastèque des formes avec les emporte-pièces (coeur et étoile pour nous), dont de grosses étoiles qui seront l’extrémité de nos baguettes. Essayer de placer les emporte-pièces au plus prêt des bords, pour gaspiller le moins de fruit.
  • Mettre de côté les formes découpées dans un bol
  • Couper le melon en deux (par l’adultet enlever les pépins avec une grande cuillère
  • Découper des tranches épaisses dans une moitié de melon (par l’adult(par l’adulte)
  • Découper dans les tranches de melon des formes avec les emporte-pièces et les mettre dans un bol
  • Dans la deuxième moitié de melon, extraire des billes en utilisant la cuillère parisienne
  • Mettre les billes de melon obtenues dans un bol
  • Couper les pêches en deux et extraire le noyau (par l’adulte)
  • Découper les demi-pêches en quatre
  • Placer les morceaux de pêche dans un bol
  • Equeuter les fraises et les placer dans un bol

Étape 2 : assembler les baguettes magiques

  • Disposer les bols avec les fruits préparés devant l’enfant
  • Prendre un pic à brochette pointe vers le haut
  • Préciser (par l’adultqu’il faut enfiler des fruits « par le haut » jusqu’à mi-hauteur en terminant par la forme la plus grosse, l’étoile
  • Laisser l’enfant choisir et enfiler les fruits, en lui montrant comment bien piquer au milieu de la forme
  • Placer les baguettes terminées dans un pichet ou un vase pour une jolie présentation

Notes

La pastèque ou le melon sont nécessaires (et le 1er est mieux que le 2e), car il faut des fruits suffisamment gros, pour avoir des tranches larges permettant de découper des formes avec les emporte-pièces. Cette liste est à adapter en fonction de la saison.

NB : j’ai récupéré les « déchets » de fruits (les formes ratées, les bouts excédentaires) pour faire une salade de fruits, qui a complété les brochettes lors du dessert. Rien ne se perd !

La difficulté : piquer les fruits sur la baguette !
La difficulté : piquer les fruits sur la baguette !


Entre les trois tests, je pense que c’est vraiment bien de préparer ces baguettes avec les enfants si l’on peut, c’est très ludique pour eux ! Cela permet d’appréhender les fruits d’une autre manière et ainsi aider à dépasser certains blocages. J’aime aussi utiliser les emporte-pièces d’une manière différente qu’avec des gâteaux. 

Si vous recherchez encore d’autres astuces pour faire manger des fruits au quotidien à vos enfants, je vous invite à lire cet article qui fait le tour du sujet.

Et vous, quelles sont vos astuces « magiques » pour faire manger des fruits à vos enfants ?