21 juin 2021 by Cel 0 Comments

Cuisiner avec les enfants des rouleaux de printemps

Vous venez souvent me trouver en m’expliquant que vos enfants ont des difficultés à manger des légumes (j’ai la même p’tite miss à la maison !) et je vous réponds : persévérez 😅 ! Présenter, re-présenter sous des formes différentes, cueillir, toucher, manipuler, cuisiner … autant de propositions qui permettent d’exposer nos enfants aux légumes et de les y habituer ! En la matière, j’ai testé il y a peu une recette d’abord avec mes miss (toujours cobayes !), puis en atelier de cuisine avec d’autres enfants. Dans les deux cas, gros succès !!! Alors, je me suis dit qu’il fallait que je vous la présente ici : les rouleaux de printemps ! Cette recette très fraîche est particulièrement adaptée aux chaleurs actuelles. Elle permet de faire manipuler de nombreux légumes et de donner une forme ludique à un mélange de crudités. Tout pour plaire aux grands comme aux petits !!!

Faire manipuler et cuisiner des légumes aux enfants

Pour aider les enfants à surmonter leur rejet des légumes (très courant, voir cet article pour plus d’infos), les faire choisir, manipuler et cuisiner les légumes aident beaucoup. Attention, cela n’est pas infaillible ! Quelquefois, ma p’tite miss ne veut pas manger ce qu’elle a cuisiné. Mais elle aura très souvent goûté les ingrédients, pendant le temps de cuisine, tellement ils ont un élan de goûter à cet âge. Cela peut être très agaçant, il faut le reconnaître, mais aussi bien utile ! Alors, profitons-en pour cuisiner d’autres choses que des gâteaux 😉
Enfant faisant un rouleau de printemps

Vous pouvez donc choisir avec votre enfant les ingrédients, qui composeront les rouleaux, selon les bases que je vous donne ci-dessous.

Les bases du rouleau de printemps à décliner selon les goûts et les envies

Mes rouleaux sont volontairement sans viande ni poisson, comme nous diminuons notre consommation de viande. Cela permet aussi une meilleure conservation. Les cacahuètes et le riz amènent un peu déjà de protéines, j’aurai très bien pu aussi utiliser de l’houmous comme sauce. Cela permet un repas léger et cela ne pose pas de problème, si le reste de l’alimentation est équilibrée.

Les ingrédients des rouleaux de printemps
Préparer les différents ingrédients dans des petits bols

Les feuilles de riz

C’est la base des rouleaux de printemps ! Leur pliage n’est pas évident par contre pour les petites mains des enfants. C’est réalisable à partir de 6-7 ans seuls, plus jeune avec votre aide. 

Les vermicelles de riz

Ils constituent une base neutre, qui sera à relever avec les autres ingrédients choisis. Le changement de texture de sec à humide plait beaucoup aux enfants. Ma p’tite miss en a mangé à pleines poignées pendant qu’on cuisinait ! 

Des légumes crus

Vous pouvez choisir un ou deux légumes de saison de votre choix avec votre enfant, à découper en bâtonnets ou à râper. 

Une sauce

Elle va amener un peu de liant et de goût entre les différents ingrédients. Cela peut être une sauce au yaourt, du pesto, de l’houmous, etc. 

Une herbe aromatique

Indispensable pour amener du goût et relever les saveurs, cela permet d’initier les enfants à leur utilisation de manière très simple en cuisine, surtout qu’ils n’aiment pas quelquefois « les p’tits trucs verts », qu’on a émincé sur un plat. Là, on laisse les feuilles entières et c’est eux, qui manipule ! J’aime bien utiliser la menthe, bien appréciée, qui amènent beaucoup de fraîcheur à cette recette. Mais cela pourrait être aussi du coriandre ou de la ciboulette. 

Rouleaux de printemps à cuisiner avec les enfants pour faire aimer les légumes

Du croquant !

Un des secrets d’un plat végétarien pour « remplacer » en bouche la viande, c’est jouer sur les textures ! Ici, ce sont les cacahuètes qui viennent mettre du peps dans la recette ! Vous pouvez bien sûr choisir d’autres noix ou graines, éventuellement torréfiées pour plus de goût : amande, noisette, noix de pécan, courge, tournesol, etc. 

En bonus : des fleurs comestibles

Cet ingrédient n’est bien sûr pas indispensable, mais cela est très joli par transparence dans les rouleaux et cela amènera aussi du goût pour les fleurs aux saveurs les plus fortes (comme la capucine). Cela permet aux enfants d’apprendre à voir la nature autrement que comme un décor de jeu. En se baladant, nous apprenons petit à petit à reconnaître les plantes, qui nous entourent, et à connaître l’utilisation possible pour certaines : l’ortie pour la soupe, le pesto ou les gâteaux, le sureau pour le sirop et la limonade, l’acacia pour les muffins ou les crèmes, les violettes, la bourrache ou la capucine pour décorer les salades, etc.  

Attention de cueillir et consommer que des plantes, que vous êtes sûrs de reconnaître. 

Cueillette de fleurs comestibles
fleurs comestibles

La recette des rouleaux de printemps à faire avec les enfants

Rouleaux de printemps

Voici une recette très amusante à faire avec les enfants autour des légumes. C'est à la fois un moyen ludique de manipuler et manger des légumes et une recette fraîche très adaptée par fortes chaleurs ! À servir avec une petite sauce tamari-cacahuète ...
Temps de préparation45 min
Type de plat: Crudités, Légumes, Salade
Portions: 4 personnes
Auteur: Cel

Ingrédients

  • 12 feuilles de riz
  • 50 gr de vermicelles de riz
  • 1 carotte râpée
  • 1 chou rave ou un concombre coupé en bâtonnets
  • 3 c. à soupe de yaourt brebis, vache, chèvre ou soja
  • 3 c. à soupe de pesto
  • 1 citron bio
  • 1 bol de cacahuètes grillées ou autres noix ou graines
  • 1 poignée de feuilles de menthe ou autres herbes aromatiques
  • 1 c. à soupe de purée de cacahuète
  • 1 c. à soupe de sauce soja ou tamari
  • 1 poignée de fleurs comestibles (facultatif)

Instructions

Préparation des ingrédients dans des petits bols

  • Râper les carottes.
  • Éplucher et découper le chou rave en bâtonnets.
  • Concasser les cacahuètes dans un petit robot mixeur.
  • Ciseler les feuilles de menthe
  • Plonger les vermicelles de riz dans l'eau chaude, puis égoutter.
  • Préparer la sauce au yaourt en mélangeant 3 cuillères à soupe de yaourt, avec 3 cuillères à soupe de pesto, une cuillère à soupe de jus de citron et une cuillère à soupe de zestes de citron.

Montage des rouleaux de printemps

  • Remplir un plat large d'un fond d'eau pour ramollir les feuilles de riz, puis placer sur le plan de travail humide.
  • Déposer les différentes garnitures dans le bas de la galette à 2cm du bord, en formant un boudin. Finir par les éléments les plus décoratifs : feuilles aromatiques ou fleurs comestibles.
  • Rouler en pressant bien : rabattre d'abord un grand côté, puis les 2 petits et rouler.
  • Faire de même pour les autres rouleaux.

Préparation de la sauce

  • Préparer la sauce en mélangeant 1 cuillère à soupe de purée de cacahuète, une cuillère à soupe de tamari et 3-4 cuillères à soupe d'eau.
  • Mettre au frais et servir avec la sauce cacahuète-tamari.

La vidéo du pliage des rouleaux de printemps

Si vous ne connaissez pas la technique de pliage des rouleaux de printemps, vous pouvez consulter la vidéo ci-dessous, issue d’un Reel, que j’avais fait sur Instragram, vous expliquant le montage et le pliage des rouleaux. Séance de cuisine avec ma grande miss en direct (et les débordements qui vont avec !). La technique n’est pas évidente pour les enfants : réalisable à partir de 6-7 ans, il faudra par contre aider les plus jeunes.

Alors, envie de tester la recette ? N’hésitez pas à venir me raconter, si vous tester, comment vous avez composé VOS rouleaux de printemps …

Enfant mangeant des rouleaux de printemps

25 septembre 2019 by Cel 3 Comments

Comment faire aimer la salade complète aux enfants ?

L’été, j’aime beaucoup les salades complètes. C’est simple, c’est équilibré, c’est bon, tout simplement le versant estival des soupes hivernales. Sauf que … les enfants n’aiment pas forcément tous ces ingrédients mélangés, vous avez remarqué ?! Et puis, il y aura forcément un ou deux aliments qu’ils n’aimeront pas ! Alors l’astuce que j’ai testé à plusieurs reprises cet été, c’est de leur présenter séparément dans différents bols les différentes ingrédients de la salade :

1/ Cela permet aux enfants de composer eux-mêmes leur salade, en choisissant sa composition et en mettant les ingrédients côte à côte, sans les mélanger s’ils n’aiment pas ça !

2/ Cela permet aussi aux adultes de composer la salade à leur goût, avec des aliments refusés par les enfants, mais très appréciés par les grands. Pour moi, cela sera par exemple des poivrons et aubergines confits au four. Je trouve en effet très frustrant en tant que parents, d’adapter le goût de certains plats à la « simplicité » qu’aiment souvent les enfants.

astuce pour faire manger des légumes aux enfants : composer soi-même sa salade complète

Chacun compose sa salade

Pour qu’elle soit complète et équilibré, je propose différents ingrédients dans les familles suivantes.

  • Une ou deux céréales : millet, riz, quinoa, semoule, pâtes, épeautre … en essayant de varier avec/sans gluten.
  • Un ou deux légumes secs : lentilles vertes, pois chiches, haricots blancs ou rouges, … car les légumes secs, c’est le top pour notre corps et pour l’environnement (découvrez pourquoi ici).
  • Deux ou trois légumes crus ou cuits : tomates, concombre, carottes, betteraves, oignons blancs, poivrons et tomates confits, etc.
  • Un fromage : feta, comté, tome de brebis ou de chèvre, etc.
  • Une ou deux sauces vinaigrettes : une avec une dominante de moutarde et l’autre plus douce
  • En option : graines, herbes fraîches, tartinades, oeufs durs …
ingrédients pour composer une salade complète pour les enfants

Vous vous dites que cela fait peut-être beaucoup de préparation ?

Elles sont à chaque fois très simples : ce sont simplement des légumes découpés, quelquefois rôtis au four et des céréales/légumes secs cuits. Ce qui relèvera la salade, ce sont les sauces, les herbes, le fromage et éventuellement les légumes marinés ou les graines. De plus, je prépare souvent les céréales et légumes secs en grande quantité, pour que cela accompagne un autre plat de la semaine.


guide gratuit


Lpetit-déjeuner Cel, à table !

Découvrez mes 8 recettes, des conseils et astuces pour un petit-déjeuner sain assurant le plein d'énergie jusqu'à midi !


Pensez à vérifier votre dossier spam ou courrier indésirable, les filtres sont parfois trop sensibles !

L’assiette de ma grande-miss avec ce qu’elle a choisi. Au final, elle laissera simplement le fenouil de côté, qu’elle n’a pas aimé, après avoir goûté …

Et si cela fait des restes ?

Cela vient remplir une boite, qui fera mon déjeuner du lendemain au boulot (du moment qu’il n’y a pas eu de sauce vinaigrette dessus). Ou à l’inverse, cette manière de composer une salade permet de valoriser différents restes, pour ne pas que cela se perde !

Tout ou presque est dans des pots ou des boites, prêts à être remis au réfrigérateur s’ils ne sont pas mangés.

Chacun choisi ainsi librement dans les différentes catégories ce qu’il aime, en fonction de son appétit. Le résultat ?! Petits et grands mangent ce qu’ils aiment ! Et vous, vos enfants mangent-ils de la salade complète ? Quelles sont vos astuces à la maison ?

felicie salade complète
5 juin 2019 by Cel 3 Comments

5 plats où cacher des légumes (pour parents rusés et enfants récalcitrants)

Je la joue rusée, j’avoue aujourd’hui ! On n’a pas envie de batailler tous les jours à faire manger nos enfants, n’est-ce pas ? Mais en même temps, on s’inquiète : a-t-il assez mangé ? A-t-il tous les apports dont il a besoin ? Comment le faire manger équilibré ? Dans ces cas-là, avoir des plats en mode « camouflage » est rassurant : nos enfants les apprécient et cela assure un repas équilibré. Je vous livre donc 5 types de recettes où cacher des légumes, à décliner selon les envies, pour des repas équilibrés ET sereins.

5 plats où cacher des légumes (pour parents rusés et enfants récalcitrants)

Le camouflage comme piste pour faire apprécier un aliment (mais …)

Cacher des légumes fonctionne très bien à court terme, elle permet de faire goûter et manger des aliments moins appréciés pour les enfants. Pour autant, cela ne doit pas devenir systématique, car à long terme, cacher des légumes dans des mets n’incite pas un enfant à les découvrir et à les apprécier. Pour apprécier un légume, l’enfant doit pouvoir le reconnaître dans son assiette, comme nous le précise cet article de Nos petits mangeurs. Donc, même si on camoufle un aliment, on peut dire à l’enfant ce que contient le plat : « il y avait des courgettes dans cette sauce. Les as-tu aimées cuisinées de cette manière ? ». Sans le ton “je t’ai bien eu”, mais plutôt lui faire observer les différents goûts que peut prendre un aliment : cru ou cuit, associé à d’autres ingrédients, etc. Ne pas hésiter également à varier les formes de préparation et à ce que l’enfant manipule et cuisine lui-même, voire les cueille lui-même (cf. article sur la cueillette ici). Petit à petit, l’enfant apprivoisera l’aliment et l’ajoutera à son palmarès de légumes consommés et peut-être même préférés.

5 types de plat où “cacher” des légumes :

Les purées de légumes 

Selon les enfants, soit la purée est a-do-rée (en souvenir des purées bébé ?), soit elle est détestée (suite au passage aux morceaux durant la diversification ?). Si votre enfant est de la première catégorie, rusez et glissez des légumes dans toutes les purées. La part de féculents peut y être assurée de deux manières :

Purée à base de pommes de terre

C’est la purée classique ! En terme de proportion, si votre enfant est très récalcitrant, vous pouvez commencer par 3/4 de pommes de terre pour 1/4 de légumes. Après cela, vous pouvez augmenter pour avoir chaque ingrédient à parts égales pour finir à un ratio de 3/4 de légumes pour 1/4 de pommes de terre (à ajuster en fonction du légume cuisiné). Vous pouvez retrouver ici ma recette de purée de chou-fleur, à décliner avec les légumes de votre choix. 

recette de purée de chou-fleur

Purée à base de légumineuses

J’ai découvert il y a peu les purées à base de légumineuses et non de pommes de terre. Elles sont plus intéressantes nutritionnellement, ayant un indice glycémique bien plus bas que celui de la pomme de terre. Elles offrent également un apport en protéines végétales intéressantes, si vous réduisez votre consommation de viande. D’après mes tests, les lentilles corail et les pois cassés sont ceux qui se prêtent le mieux à cette utilisation, car ils se défont facilement à la cuisson. Voici les associations qui fonctionnent bien : courgettes-pois cassés, carottes-lentilles corail, courge butternut-lentilles corail. Vous pouvez mettre 1/3 de légumineuses sèches pour 2/3 de légumes


guide gratuit


Lpetit-déjeuner Cel, à table !

Découvrez mes 8 recettes, des conseils et astuces pour un petit-déjeuner sain assurant le plein d'énergie jusqu'à midi !


Pensez à vérifier votre dossier spam ou courrier indésirable, les filtres sont parfois trop sensibles !

Les galettes complètes

J’ai découvert ce type de galettes en voyant mes collègues au boulot sortir de leur emballage des galettes toutes faites. Par curiosité, j’en ai acheté : on va dire qu’elles sont plus ou moins bonnes selon les marques … et qu’on les paye cher ! Toujours par curiosité, je me suis dit : je vais tester en fait-maison, ça ne doit pas être bien compliqué. La révélation, c’est que les enfants a-do-rent ! C’est vraiment mon repas « esprit tranquille » assuré ! En plus, leur composition associant légume, légumineuse et céréale assurent un repas équilibré, à manger éventuellement avec des crudités et une p’tite sauce. Voici ma recette de base à décliner :

recette de galettes complètes

Les pâtes sauce légume

Si vous me suivez depuis un certain temps, vous savez que j’ai une manie : tentez de transformer tous les légumes qui passent par ma cuisine en sauce pour pâtes. Si les enfants ne sont pas encore « enfermés » dans les habituels sauce à la bolognaise ou carbonara, ils ne s’en étonneront pas plus que cela ! Vous retrouverez en cliquant sur les images ci-dessous les 4 recettes qui marchent bien à la maison, ainsi que mon article sur le sujet des pâtes ici :

sauce courge butternut et thym
recette de sauce pour pâtes potimarron et cacahuète
recette de sauce pour pâtes aux épinards

Les muffins de légumes

Les muffins salés ne sont finalement qu’une sorte de variante individuelle du cake. Mais avec les enfants, le ressort ludique fonctionne bien, avec une apparence de gâteau à manger avec les doigts ! Vous pouvez évidemment les agrémenter avec d’autres ingrédients appréciés, en plus des légumes : fromage, noix, lardons, olives, etc. Le plus pour les parents organisés ? Cela se congèle très bien, à préparer en grande quantité donc ! C’est aussi parfait à emporter pour un pique-nique ou pour manger au travail. Retrouvez ma recette de muffins aux blettes en cliquant sur l’image ci-dessous. Cette recette « de base » est à adapter selon les légumes de saison : poireaux, carottes, courgettes, tomates, fenouil, blettes, épinards, etc. Il faudra simplement pré-cuire rapidement certains légumes (comme les poireaux, les blettes ou les épinards), tandis que d’autres seront incorporés crus en morceaux (tomates) ou râpés (courgettes ou carottes). Vous pouvez aussi recycler de la purée de légumes en muffins, pour la courge, la carotte, le céleri, etc.

recette de muffins de légumes (aux blettes)

Les salades complètes

Dans cette dernière option, les légumes sont moins camouflés, mais c’est de saison en prévision des piques-niques de l’été. Si votre enfant n’est pas du genre trieur (comme ma petite miss 😒), cela plait beaucoup. Dans ce cas, il peut suffire de présenter les différentes composantes séparées et chacun mélange dans son assiette. Votre salade peut soit avoir une base de céréales (semoule, riz, pâtes) et/ou de légumineuses (lentilles, pois chiche). Du point de vue nutritionnel, c’est intéressant, car les pâtes et le riz ont un indice glycémique plus bas froid. Si vous associez céréales et légumineuses, vous réduisez la proportion de glucides (nous en consommons trop dans notre alimentation) et vous apportez des protéines d’origine végétale (avec tous les acides aminés nécessaires grâce à l’association céréale-légumineuse). Bref, une option très intéressante et qui peut être délicieuse ! Pour plus d’infos et d’astuces sur le sujet, retrouvez mon article sur les salades à composer soi-même en cliquant sur l’image ci-dessous.

Cuisinez, tester, goûtez, faites goûtez et n’hésitez pas à venir me raconter en commentaires ce qui marche … ou pas chez vous. D’ailleurs, si vous avez des plats « camouflage » qui fonctionnent chez vous, je suis preneuse ! 

chou-fleur main bébé
27 mars 2019 by Cel 2 Comments

6 recettes pour faire aimer le chou-fleur aux enfants

Un dimanche soir, mon grand-frère m’appelle : « Cel, j’ai un chou-fleur à manger et les enfants n’aiment pas trop ça, comment le cuisiner ? ». Je m’étais dit à l’époque, voilà une question que se posent sans doute beaucoup de parents : c’est une bonne idée d’articles. J’ai gardé cette idée dans un coin de ma tête … Puis, les choux-fleurs se multipliant sur les étals en ce début de printemps, je me suis dit qu’il était temps de se coller à ce problème ! J’ai donc testé pendant plusieurs semaines différentes recettes auprès de ma petite famille (jusqu’à me retrouver avec 4 choux-fleurs dans le garde-manger 😅). À vous de les essayer maintenant auprès de vos petits mangeurs … 

Comment faire aimer le chou-fleur aux enfants ?

Du rejet alimentaire à la découverte

Votre enfant n’aime pas le chou-fleur ? 

Les enfants, particulièrement entre 2 et 6 ans, expriment des rejets alimentaires notamment envers les légumes. Cela peut-être très agaçant (oh oui !), en tant que parents, de voir notre enfant refusait de manger un plat qu’on a passé du temps à cuisiner ! Rassurez-vous, vous n’êtes pas seuls : le rejet alimentaire est un phénomène qui se développe avec l’autonomie et la capacité à prendre de décisions de l’enfant. Il touche quasiment tous les enfants à des degrés variables (et il est même étudié scientifiquement !). Ce rejet est de la « néophobie alimentaire » : c’est la capacité très limitée des enfants à tolérer différents modes de représentation pour un ingrédient, pourtant déjà présenté par les parents. Pour être capable d’identifier un ingrédient, quelque soit sa présentation, il faut un système conceptuel mature, ce qui n’est pas le cas avant 6 ans !

Il s’agit donc d’enrichir les représentations des aliments dans la tête de nos enfants : présenter l’aliment sous différentes formes, lui expliquer toute la transformation de la graine à l’assiette (avec la cueillette à la ferme comme ici), aller au marché, cuisiner avec lui, lui raconter l’histoire de cet aliment, etc. Mangeons également la même chose que nos enfants, petit à petit, par imitation, cela viendra … Et rappelons-nous, il faut quelques fois présenter un aliment une douzaine de fois à un enfant, sans pression ni contrainte, sans stratégie ni punition, pour qu’il l’apprécie. Il ne faut pas se décourager !

Décryptage du chou-fleur : de l’histoire à la botanique

Une manière d’aborder un nouveau légume, en début de saison, peut-être d’en parler tout simplement : cela permettra à l’enfant de se familiariser sous d’autres angles qu’alimentaire. Les fruits et légumes sont un très bon support pour aborder l’histoire, la géographie et la botanique de manière très concrète ! 

Petite histoire du chou-fleur à raconter aux enfants

Le chou-fleur est un légume originaire du Proche-Orient, il était très apprécié à l’Antiquité par les Romains et les Grecques. Un peu tombé dans l’oubli, il a été introduit en France au XVIe siècle par les Italiens. Légume nouveau à l’époque, le jardinier de Louis XIV, La Quintinie, le cultiva en faisant venir des graines de Chypre (d’où son surnom de chou de Chypre). On commença alors à développer sa culture par semis (c’est-à-dire en semant des graines, technique qu’on ne maitrisait pas pour le chou-fleur avant). Louis XV en raffolait, ce qui le rendit très populaire dès lors ! La France est devenue aujourd’hui un très gros pays producteur.

chou-fleur sans feuille

Un nom trompeur

Le chou-fleur n’est pas une fleur, contrairement à ce que dit son nom ! Cette petite explication est l’occasion de faire un peu de botanique avec nos enfants … Chez le chou-fleur, on mange en effet un « méristème floral », quel nom compliqué ! C’est l’organe qui apparait avant la fleur (un peu comme un bourgeon, si on cherche une comparaison imagée à donner aux enfants) : si on le laisse pousser, il va apparaître des tiges florales (qui ne se mangent pas), qui porteront plus tard des fleurs jaunes et blanches, puis des graines. L’occasion de faire un dessin avec les enfants pour expliquer les différentes étapes ? Je ferai une planche botanique comme support d’activités, si ça vous intéresse (dites le moi en commentaires !). Par contre, chez son cousin le brocoli, on mange les boutons floraux, c’est-à-dire les fleurs juste avant qu’elles s’ouvrent. Pas si simple, ces choux ?!

Les saisons du chou-fleur

Il existe différentes variétés de chou-fleur, qui n’ont pas la même saison de production : il y a des choux-fleurs de printemps, d’été, d’automne et d’hiver. C’est grâce à ces différentes variétés qu’on peut en trouver toute l’année ! Ils sont très cultivés en Bretagne, dans le Nord et le Sud-est de la France. En Gironde où je vis, on en trouve particulièrement au printemps, cultivés localement.

chou-fleur prêt à cuire à la vapeur
Fleurettes et feuilles émincées prêtes à être cuite à la vapeur

6 astuces et recettes pour faire aimer le chou-fleur aux enfants

J’ai testé pour vous différentes associations, textures, formes pour faire apprécier le chou-fleur aux enfants … et varier les recettes de toute la famille en passant ! Vous verrez que j’ai quasiment tout le temps cuit le chou-fleur à la vapeur, pour préserver ses qualités nutritionnelles, plutôt qu’à l’eau (où de nombreux nutriments migrent pendant la cuisson). J’ai découvert d’ailleurs en préparant cet article que le pied et les feuilles du chou-fleur se mangent ! Pour le pied, la débiter en cubes et les rajouter simplement aux fleurettes de chou-fleur. Pour les feuilles (à consommer si bio), conserver les plus fraiches et tendres et les émincer finement pour les cuisiner comme le chou-fleur ou séparément en wok ou poêlée. C’est très bon, avec un goût moins prononcé que le chou-fleur … bref, à tester aussi (peut-être en commençant par vous, si vos enfants sont récalcitrants !).


guide gratuit


Les astuces & recettes 

Cel, à table !

Télécharger le livret avec toutes mes recettes sur le chou-fleur, pour les garder facilement sous la main.


Ainsi, vous saurez facilement faire apprécier le chou-fleur  à toute la famille !

Hidden Content

Recette n°1 : en gratin croustillant

Cette recette est très proche du classique chou-fleur-béchamel de mon enfance, où j’appréciais évidemment plus la béchamel que le chou-fleur ! J’ai refaite cette recette en ajoutant un petit « plus », qui peut beaucoup plaire aux enfants (en tout cas, ça plait à ma grande miss), j’ai nommé la chapelure croustillante associant pain sec et fromage !

Gratin de chou-fleur croustillant

L’association du chou-fleur fondant enrobé de béchamel avec cette texture croustillante et fromagée transforme la recette pour un peu plus de pep’s … et le plaisir de toute la famille !
Temps de préparation20 min
Temps de cuisson35 min
Temps total55 min
Portions: 6
Auteur: Cel

Ingrédients

  • 1 chou-fleur
  • 100 grammes de comté
  • 100 grammes de croûtons de pain
  • 50 grammes de farine d’épeautre
  • 40 grammes de beurre
  • 50 cl de lait de vache ou lait végétal
  • 1/2 bouillon-cube de légumes
  • 2 pincées de noix de muscade
  • poivre

Instructions

  • Couper le chou-fleur en bouquets et le pied en dés. 
  • Faire cuire à la vapeur (douce) 25 minutes.
  • Pendant ce temps-là, commencer à préparer la béchamel : dans une petite casserole, faire fondre le beurre et y délayer le bouillon-cube (pas besoin de rajouter de sel, le bouillon en apporte déjà).
  • Une fois fondu, ajouter la farine en mélangeant au fouet. 
  • Incorporer le lait, petit à petit (important pour éviter les grumeaux), tout en fouettant.
  • Ajouter la noix de muscade et le poivre.
  • Laisser cuire 5 minutes en mélangeant régulièrement.
  • Disposer le chou-fleur cuit dans un plat à gratin et napper de béchamel.
  • Passer au mixeur, les croûtons de pain et le fromage, jusqu’à obtenir une chapelure grossière.
  • Répandre la chapelure sur le gratin.
  • Mettre au four 10min à 210°C. 

Notes

Je découpe le pain trop sec en dés, que je fais sécher au four : je les glisse dans le four éteint, après une cuisson, pour profiter de la chaleur. Il se conserve ensuite très bien dans un bocal pour être utilisé en chapelure ou autre selon les besoins. 

Recette n°2 : en soupe 

J’ai découvert le chou-fleur en soupe il y a peu. Il donne une couleur d’un blanc velouté et une texture très onctueuse, qui peut plaire aux enfants. Mais le secret, c’est de l’associer à un ingrédient mystère, avec qui il se marie très bien (et que mes filles a-do-rent !) : la purée de cacahuètes ! Attention, pas le beurre de cacahuètes sucré dont raffole les Américains. Je parle de la purée de cacahuètes nature, qu’on trouve en magasin bio. Elle s’associe merveilleusement bien au chou-fleur et vient adoucir son goût. Comble de la gourmandise, vous pouvez servir la soupe parsemée de cacahuètes grillées et concassés 😋 … J’ai découvert cette recette dans ma bible de la soupe « Des soupes qui nous font du bien » de Cléa et Clémence Catz, aux Editions La plage, dont je vous ai déjà parlé ici

Velouté de chou-fleur et cacahuète

Le chou-fleur donne une couleur et une texture blanc velouté très onctueuse. Associé à la cacahuète, des chances que ça plaise aux enfants !
Temps de préparation10 min
Temps de cuisson20 min
Temps total30 min
Type de plat: Soupe
Portions: 4 personnes
Auteur: Cléa & Clémence Catz

Ingrédients

  • 1 chou-fleur
  • 1/2 cube de bouillon de légumes
  • 200 ml de lait d’avoine, de vache ou de soja
  • 2 c. à soupe de purée de cacahuète

Instructions

  • Détailler le chou-fleur en bouquets et couper en cubes le pied. 
  • Placer dans une casserole et couvrir d’eau à hauteur.
  • Ajouter le bouillon-cube.
  • Porter à ébullition puis laisser cuire 20 minutes à feu doux.
  • Une fois cuit, placer le chou-fleur dans un blender. 
  • Rajouter le lait végétal et la purée de cacahuète puis mixer, en ajoutant du bouillon selon la consistance souhaitée. 
  • Vérifier l’assaisonnement (saler et poivrer si nécessaire) puis servir. 

Notes

Comble de la gourmandise, vous pouvez servir la soupe parsemée de cacahuètes grillées et concassés 😋 … 

guide gratuit


Lpetit-déjeuner Cel, à table !

Découvrez mes 8 recettes, des conseils et astuces pour un petit-déjeuner sain assurant le plein d'énergie jusqu'à midi !


Pensez à vérifier votre dossier spam ou courrier indésirable, les filtres sont parfois trop sensibles !

Recette n°3 : en purée

C’est un basique, mais des fois, il faut faire au plus simple avec les enfants ! Il est ici associé à la pomme de terre, qui vient adoucir son goût pour les récalcitrants. Dans cette recette, j’ai mis deux fois plus de chou-fleur que de pommes de terre. Mais si ça s’annonce compliqué à la maison, vous pouvez tester moitié-moitié ou inverser les proportions pour commencer. 

Purée de chou-fleur

Le chou-fleur est associé à la pomme de terre, qui vient adoucir son goût et donne plus d’onctuosité à la purée. 
Temps de préparation10 min
Temps de cuisson25 min
Temps total35 min
Portions: 6 personnes

Ingrédients

  • 1000 grammes de chou-fleur
  • 500 grammes de pommes de terre
  • 1 gousse d’ail
  • 4 c. à soupe d’huile d’olive
  • 20 grammes de beurre
  • 1 c. à café de thym
  • 2 pincées de noix de muscade
  • sel et poivre selon les goûts

Instructions

  • Découper le chou-fleur en fleurettes et son pied en cubes.
  • Éplucher les pommes de terre et couper en gros cubes.
  • Éplucher et dégermer la gousse d’ail.
  • Faire cuire à la vapeur (douce) le chou-fleur, les pommes de terre et la gousse d’ail 25 minutes.
  • Placer les légumes cuits dans un blender.
  • Ajouter l’huile d’olive, le beurre, le thym et la noix de muscade, puis mixer. Si nécessaire, rajouter un filet d’eau pour une texture onctueuse.
  • Goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire (sel et poivre).

Notes

Côté texture, vous pouvez soit mixer de manière grossière pour garder un peu de texture (c’est ce que je préfère), soit mixer finement pour une texture plus onctueuse (c’est ce que ma petite miss préfère !). 

Recette n°4 : en croquettes

Cette fois-ci, on change l’apparence pour transformer le chou-fleur en croquettes, cuites au four, à manger avec les doigts en les trempant dans une petite sauce. Un côté ludique qui plait bien aux enfants ! J’ai découvert cette recette sur le blog de Becky et Liz, que j’ai ensuite twisté à ma sauce, bien évidemment. J’ai rajouté à la recette oignons nouveaux et aillets pour donner un p’tit air de printemps à ces croquettes. Selon le goût de vos enfants, vous pouvez les faire nature, aux herbes (thym, persil …) ou légèrement épicés (curry, cumin, gingembre …).

Croquettes de chou-fleur avec un p’tit air de printemps

Transformez le chou-fleur en croquettes, cuites au four, à manger avec les doigts en les trempant dans une petite sauce. 
Temps de préparation10 min
Temps de cuisson50 min
Temps total1 h
Portions: 4 personnes

Ingrédients

  • 1 chou-fleur
  • 1 oignon nouveau
  • 2 tiges d’aillet
  • 1 oeuf
  • 2 c. à soupe de chapelure
  • 2 c. à soupe de comté
  • sel et poivre

Instructions

  • Découper le chou-fleur en fleurettes et son pied en dès.
  • Faire cuire à la vapeur 15 minutes (le chou-fleur doit rester un peu croquant).
  • Transférer dans un blender et mixer (en mode pulse ou par à coup) pour obtenir une texture grossière et granuleuse (on ne veut pas une purée lisse !).
  • Transférer 700g dans un saladier.
  • Ajouter l’oignon et les aillets finement hachés, le fromage râpé, la chapelure, l’oeuf, sel et poivre.
  • Mélanger jusqu’à obtenir une texture homogène.
  • Préparer une plaque allant au four et recouvrir de papier sulfurisé. 
  • Prélever une à deux cuillères à soupe du mélange et former à la main de petits boudins, à disposer sur la plaque de cuisson.
  • Répéter jusqu’à épuisement du mélange. 
  • Mettre à cuire 20 minutes à 180°C, retourner, puis remettre 15 minutes. 
  • Servir les croquettes avec une petite sauce au yaourt (comme ici) et une salade de crudités. 

Notes

Selon le goût de vos enfants, vous pouvez les faire nature, aux herbes (thym, persil …) ou légèrement épicés (curry, cumin, gingembre …).

Recette n°5 : cru en taboulé

Si le chou-fleur cuit ne marche pas, on peut tenter cru ! Il a alors un goût moins prononcé. On peut le servir très simplement en fleurettes à tremper dans une sauce comme ici. Si son apparence joue en sa défaveur, le chou-fleur fonctionne très bien aussi mixer : il ressemble alors à du taboulé ! Comme son cousin dont il vole l’image, on peut alors l’associer à des herbes, des fruits secs (raisins ou canneberges) et d’autres légumes (tomates et concombre quand c’est la saison). C’est définitivement sous cette forme que ma petite miss a préféré le manger ! J’ai adapté pour ce faire une recette issue du Hors-série Kaizen n°4 consacré aux recettes végétariennes.

Semoule de chou-fleur, noisettes et sauce verte printanière

Le chou-fleur fonctionne très bien cru et mixé, il prend alors l’apparence du taboulé ! Comme lui, il peut être alors associé à des herbes fraiches, des fruits secs (raisins ou canneberges) et d’autres légumes (tomates et concombre quand c’est la saison).
Temps de préparation15 min
Type de plat: Salade
Portions: 6 personnes
Auteur: Cel

Ingrédients

  • 1 petit chou-fleur soit 500 grammes
  • 150 grammes de noisettes
  • 1 oignon blanc
  • 1 petit bouquet de persil
  • 1 petit bouquet de ciboulette
  • jus d’un citron
  • 2 c. à café de moutarde
  • 6 c. à soupe d’huile de colza
  • 1 c. à café de sirop d’agave
  • 1 poignée de raisins secs
  • sel, poivre

Instructions

  • Découper le chou-fleur en fleurettes et son pied en dés.
  • Mixer grossièrement dans un blender jusqu’à obtenir une texture de semoule.
  • Transvaser dans un saladier.
  • Placer les noisettes dans le blender et mixer selon votre goût : soit grossièrement, soit finement (ce que j’ai préféré comme ma petite miss de 16 mois allait en manger).
  • Transvaser dans le saladier avec le chou-fleur.
  • Découper grossièrement l’oignon blanc et les herbes lavées. 
  • Placer dans le blender avec le jus de citron, la moutarde, l’huile, le sirop d’agave. 
  • Mixer jusqu’à ce que le mélange ressemble à une sauce. 
  • Goûter et rectifier l’assaisonnement si nécessaire (sel et poivre).
  • Verser dans le saladier et mélanger le tout.
  • Parsemer de raisins secs.
  • Placer au frais jusqu’au moment de servir.

Recette n°6 : chou-fleur rôti

Edit de juin 2020 : je rajoute à ma première liste de recettes celle du chou-fleur rôti découverte cette année. J’adore les légumes rôtis au four : plein de légumes, qui cuisent tout seul au four, tout en concentrant les goûts = super bon !!! Mais je ne connaissais pas le chou-fleur rôti … testé auprès de ma p’tite famille, c’est adopté !! J’ai remarqué que les enfants préfèrent souvent quand les légumes sont croquants, ce qui est tout à fait le cas avec ce mode de cuisson (à condition de ne pas le laisser trop longtemps au four ;-)).

Delphine, une de mes abonnées m’a demandé la recette, comme je propose mon menu toutes les semaines dans la newsletter, la voici :

Chou-fleur rôti

Une recette toute simple de chou-fleur : la cuisson au four permet de le garder croquant et les épices relèvent très agréablement le chou-fleur tout en camouflant son goût, pour les récalcitrants !
Temps de préparation5 min
Temps de cuisson30 min
Temps total35 min
Type de plat: Légumes
Portions: 6 personnes
Auteur: Cel

Ingrédients

  • 1 chou-fleur
  • 1 c. à café de cumin
  • 2 c. à café de curcuma
  • 1 c. à café de graines de fenouil
  • 1 c. à café de thym
  • 1 c. à café d'ail en poudre
  • 1/2 c. à café de paprika fumé
  • 1/2 c. à café de sel
  • 3 c. à soupe d'huile d'olive

Instructions

  • Préchauffer le four à 160°C.
  • Découper le chou-fleur en petites fleurettes de même taille.
  • Dans un saladier, mélanger toutes les épices et l'huile d'olive.
  • Rajouter le chou-fleur au mélange d'épices.
  • Mélanger soigneusement pour bien enduire le chou-fleur.
  • Étaler le chou-fleur sur une grande plaque allant au four.
  • Mettre à cuire 30 minutes.

Notes

NB : vous pouvez faire un mélange moitié chou-fleur/moitié brocoli, ça marche aussi très bien !
Chou-fleur et brocoli rôti

Le résultat à la maison ? Ma grande miss mange le chou-fleur cuit ou cru sous toutes ses formes, avec une préférence marquée pour la soupe, la purée et les croquettes. Ma petite miss le mange sans souci en soupe ou cru en taboulé, moins facilement sous d’autres formes !

assiette d'enfant avec croquettes de chou-fleur, sauce et crudités
Croquettes de chou-fleur, petite sauce au yaourt et salade chou-carotte : bon appétit !

Testez chez vous ces recettes et venez me raconter en commentaires … N’hésitez pas également à partager vos recettes et astuces pour faire manger du chou-fleur aux enfants !