Pourquoi inviter son enfant en cuisine ?

Le livre “Grands apprentissages Montessori pour petites mains” et les boxs No milk today (j’y reviendrai dans un autre article) imaginées par sa créatrice Audrey Zucchi sont vraiment les deux outils qui m’ont aidée à faire une place en cuisine à mes enfants (je dis cela librement, je n’ai aucun partenariat !). J’ai souhaité vous résumer et vous partager ici l’argumentaire développé dans le livre, qui me semble extrêmement pertinent. Inspiré de l’approche Montessori appliqué à la cuisine, cela explique les multiples bénéfices que l’on peut avoir à faire une place en cuisine à nos enfants.

Au-delà de l’apprentissage même de la cuisine, cuisiner est une activité qui permet de multiples apprentissages !

Montessori en cuisine : de multiples apprentissages

Pour aider l’enfant à développer son intelligence

Les enfants sont dotés d’un “esprit absorbant”, c’est-à-dire qu’ils apprennent naturellement au grès de leur expérience quotidienne. Le cerveau se structure directement de ses expériences avec le monde, cela est donc aidé par un environnement riche en expériences. Quoi de mieux que la cuisine ?

Pour permettre à l’enfant d’exercer ses mains

Il s’agit de “manipuler pour comprendre”. Les inviter en cuisine permet de combler ce besoin de manipulation, mais aussi favoriser le développement de la musculature de la main et encourager habileté et adresse.

Compter les oeufs, apprendre à les casser
Compter les oeufs, apprendre à les casser

Pour enrichir le vocabulaire de l’enfant et rendre les maths concrets

Durant son enfance, l’enfant traverse des “périodes sensibles”, c’est-à-dire des phases où  il s’intéresse particulièrement à un domaine. La cuisine peut alors devenir le lieu privilégié d’expérimentation et de mise en application des apprentissages, que ce soit en termes de vocabulaire pendant la “période sensible du langage” (émincer, peler, blanchir, etc) ou du côté des maths (apporte-moi cinq pommes, mesure 100ml de lait). Utiliser au quotidien, on apprend à aimer les grandes notions mathématiques.

Pour aider l’enfant à conquérir son autonomie et développer ses fonctions exécutives

C’est le fait de réaliser une “tâche réelle” et non un jeu : avoir un but réel à atteindre est bien plus motivant. Au-delà de l’autonomie que cela permet à terme, la précision et la répétition de gestes de la vue pratique facilitent tous les autres apprentissages ! Ces fonctions exécutives sont de trois ordres :

  • La mémoire de travail : elle permet de retenir la manière dont on procède et de réaliser petit à petit une suite d’opérations précises pour atteindre le but fixé.
  • Le contrôle inhibiteur : il permet d’être concentré et persévérant, sans être distrait à la moindre occasion.
  • La flexibilité cognitive : elle permet d’identifier ses erreurs et de s’adapter pour arriver à ses fins.

Ces fonctions, utiles en cuisine, le sont aussi dans le reste de notre vie : pour atteindre les objectifs que l’on se fixe ou résoudre une nouvelle situation qui se présenterait à nous. Cela peut commencer à s’apprendre, dès le plus jeune âge et dans notre quotidien. 

Le plaisir de goûter !
Le plaisir de goûter !

Pour éveiller les sens 

Les enfants traversent également une période où leurs sens sont très sensibles et peuvent devenir très précis. Ils peuvent, avec un peu d’entraînement, reconnaître de très nombreuses odeurs par exemple. Les associer en cuisine leur permettra de développer une vraie curiosité pour les saveurs, les odeurs, les textures…

Pour aider l’enfant à mieux comprendre les aliments et la nature

Pour les enfants, toute expérience est source d’apprentissage ! L’alimentation est un moyen pratique et ludique d’aborder la botanique, la géographie, l’histoire, etc. De plus, nous sommes souvent aujourd’hui relativement déconnectés de la nature. Apprendre à connaître les fruits, les légumes et des aliments variés peut faciliter leurs découvertes gustatives et limiter certains rejets alimentaires.

Pour transmettre des valeurs à l’enfant

Au-delà des savoir-faire, nous transmettons aussi des valeurs en cuisine : le respect (pour la nourriture et ceux qui l’ont produite), le travail bien fait, l’ouverture aux autres (en goûtant des cuisines d’autres pays), le plaisir que l’on prend à faire pour les autres… À vous de voir les valeurs que vous souhaitez transmettre, par la préparation d’un plat plutôt qu’un long discours !


Je suis en train de tester certaines activités, voici le lien vers les articles (je complèterai cette liste au fil du temps) : 

La seule chose que je regrette, c’est quelquefois le manque de cohérence et de lien entre l’activité pratique proposée (en page de gauche) et la recette (en vis-à-vis en page de droite). Cela reste néanmoins un livre plein de ressources, au delà même de la cuisine. 
Et vous, de quels supports vous aidez-vous pour inviter vos enfants en cuisine ? 

Partager l'article
  • 14
  • 3
  •  

Leave a Reply