10- fruits secs
11 décembre 2019 by Cel 0 Comments

Pain d’épices de l’Avent à cuisiner avec les enfants

Un soir, une séance de cuisine s’est improvisée avec ma grande miss grâce à Balthazar ! Qu’est-ce que je raconte ? 

Recette de pain d'épices à faire avec les enfants, une activité à mettre dans le calendrier de l'Avent

Le calendrier de l’Avent de Balthazar

Nous avons le calendrier de l’Avent de Balthazar et Pépin (en plus d’un calendrier fait maison façon boîte-aux-lettres cette année). Vous connaissez peut-être ces héros de livres. On les aime beaucoup à la maison et nous avons donc dans les “produits dérivés”, le calendrier de l’Avent. Celui-ci date de l’année où ma petite miss venait d’arriver parmi nous (et je n’étais donc pas en état de préparer quoi que ce soit). Chaque jour, on ouvre un petit livret, qui raconte une tradition, une étape de la préparation de Noël, ou autre chose. Jeudi dernier, le 5 décembre, veille de …. la St-nicolas, Balthazar nous proposait de fabriquer un pain d’épices pour célébrer ce jour particulier. D’ailleurs, si vous souhaitez raconter cette histoire (que je connais mal pour ma part), allez-voir par là sur le blog de Lucile, elle aime beaucoup raconter les traditions à ses enfants.

Le petit livret du calendrier de l’Avent de Balthazar

J’ai donc demandé à ma grande miss, en lui lisant la petite histoire : “As-tu envie de cuisiner un pain d’épices ? Oui!!!! »

Bon, une envie comme ça, ça ne se réprime pas … même si ce n’était vraiment pas le timing idéal un soir de semaine, avec la préparation du repas et la petite miss à gérer en même temps 😅. (C’est pour ça que dans l’autre calendrier de l’Avent, celui fait-maison, les activités sont positionnées le weekend !). C’est pas grave, on se retrousse les manches, on enfile le tablier et en cuisine !

D’ailleurs, si vous cherchez vous aussi à proposer des activités à vos enfants dans le calendrier de l’Avent, vous trouverez ici les biscuits de Noël réalisés l’année dernière (il y a même une recette illustrée à télécharger) ou la recette de chocolat fait-maison ici (on les avait faits pour Pâques, mais ça peut-être pour n’importe quelle occasion).

Papa, Maman, je veux cuisiner !

... mais pas si facile de faire une place à votre enfant dans la cuisine ?

Pour des p’tits cuistots autonomes et heureux en cuisine, accédez à l’espace ressource Cel, à table ! pour télécharger gratuitement mes supports d'apprentissage adaptés aux enfants. 

Votre enfant apprendra :

  • Les bases à mettre en place avant de cuisiner
  • Des gestes techniques de cuisine
  • Des recettes illustrées pour cuisiner en autonomie
  • La cuisine, c'est aussi s'amuser !

Vous recevrez également motivation et inspiration culinaire dans votre boite mail, pour faire de la cuisine un plaisir quotidien avec votre enfant !


Pensez à vérifier votre dossier spam ou courrier indésirable, les filtres sont parfois trop sensibles !

Le pain d’épices de Balthazar façon Cel

Bon, vous me connaissez ? Suivre une recette à la lettre, c’est très difficile pour moi 😂. J’ai fait quelques menus changements pour le côté sain ou la gourmandise 😋 en mode improvisation totale … ça a très bien fonctionné, c’est pourquoi je vous le partage aujourd’hui !

Les ingrédients du pain d’épices … revisités

La farine

La farine de blé blanche (sans grand intérêt nutritionnel, je n’en ai plus dans mes placards …. à réserver pour les préparations qui ne peuvent se faire qu’avec cette farine) par de la farine de petit épeautre T110. J’aime beaucoup cette céréale car c’est une variété ancienne ayant peu été sélectionnée. Même si elle est pauvre en gluten, elle permet quand même à une pâte de lever, à condition de ne pas trop la travailler. Elle est riche en protéines et en fibres. Pour compenser le côté assez dense d’une farine presque complète, j’ai allégé un peu la préparation en mettant un peu de fécule de mais.

Le sucre

Côté sucre, j’ai allégé aussi en ne mettant que du miel sans les 100g de sucre demandé. C’est déjà bien assez et c’est parfait au goût !

La gourmandise

Côté gourmandise, nous avons mis des noix et des écorces d’orange confit (j’adore cela !!!) : à mettre dessus /dessous / à mélanger à la pâte. Choisissez la version que vous préférez ! Nous avons également rajouté quelques gouttes d’huile essentielle d’orange … parce que cela se marie divinement bien avec les épices !

fruits secs (noix et écorces d'orange confites) pour pain d'épices

La préparation est très facile à faire avec les enfants, seul point d’attention : le chauffage des ingrédients liquides à la casserole. En cuisine les marmitons ?

Je vous propose une recette pour enfant très détaillée et illustrée, pas à pas, pour que votre enfant puisse la faire le plus possible en autonomie en suivant les photos. Vous pouvez aussi l’imprimer pour la glisser à votre tour dans votre calendrier de l’Avent et suivre ensuite facilement la recette.

Le pain d’épices de Balthazar, façon Cel

Profitons du temps de l'Avent pour passer du temps en cuisine avec les enfants, à fabriquer des petites douceurs pour nous réchauffer, ici un pain d'épices aux saveurs odorantes. La recette est inspirée du calendrier de l'Avent de Balthazar et Pépin. Une tranche est parfaite pour le goûter des grands et/ou des petits, à tremper dans un thé ou une tisane.
Temps de préparation20 min
Temps de cuisson1 h
Temps de repos2 h
Temps total2 h 50 min
Type de plat: Gâteaux, Goûter

Ingrédients

  • 300 grammes de farine de petit épeautre T110
  • 50 grammes de fécule de maïs type Maizena
  • 300 grammes de miel
  • 2 c. à café de mélange d'épices à pain d'épices
  • 100 grammes de beurre
  • 1 petit verre de lait de vache/végétal
  • 4 gouttes d'huile essentielle d'orange
  • 2 c. à soupe dès d'orange et/ou de citron confit facultatif
  • 2 c. à soupe noix facultatif

Instructions

Dans un saladier, mets tous les ingrédients "secs".

  • Commence par mesurer la farine dans un verre mesureur (pour les enfants ne sachant pas compter, mettre un scotch coloré à la hauteur à atteindre).
  • Puis mesure la fécule de maïs dans le même verre que la farine et verse le tout dans le saladier.
    verser maizena dans saladier
  • Rajoute 2 cuillères à café de bicarbonate au saladier. S'il est difficile de verser directement dans la cuillère, verse-le dans un petit ramequin, puis prends-en 2 cuillères. Le bicarbonate agit comme de la levure, il va faire gonfler le gâteau.
    mesurer le bicarbonate de soude
  • Rajoute de la même manière 2 cuillères d'épices.
  • Mélange tous les ingrédients "secs" que tu as mis dans le saladier avec une cuillère en bois.
    enfant qui mélange des ingrédients secs dans un saladier

Dans une casserole, mets tous les ingrédients "humides".

  • Place la casserole sur une balance de cuisine.
  • Verse le miel dans la casserole, tout en vérifiant la balance. Si sa texture est pâteuse, tu peux le prendre à la grande cuillère, en t'aidant d'une autre cuillère pour le faire tomber dans la casserole.
    enfant qui mets du miel dans une casserole
  • Découpe le beurre en dès et rajoute-le au contenu de la casserole tout en vérifiant la quantité à mettre sur la balance.
  • Remplis un petit verre de lait, puis rajoute-le au contenu de la casserole.
  • Rajoute 4 gouttes d'huile essentielle d'orange (pas plus !).
  • Mets sur le feu et laisser fondre à feu doux en mélangeant régulièrement (avec l'aide d'une adulte).

Mélange les ingrédients "secs" et "humides" et mets à cuire.

  • Fais un puits au milieu des ingrédients "secs", puis verse le contenu de la casserole.
  • Mélange bien les ingrédients jusqu'à ce que cela soit homogène (partout pareil, sans grumeaux), sans trop travailler la pâte non plus.
  • Chemise le moule à cake de papier cuisson (avec l'aide d'un adulte).
  • Mets les fruits confits, au choix : soit au fond du moule (c'est ce que nous avons fait), soit sur l'appareil après l'avoir versé dans le moule, soit mélangé à la pâte.
    enfants qui mets des fruits confits
  • Verse la pâte à pain d'épices dans le moule à cake, en t'aidant d'une maryse pour bien racler (cette sorte de spatule souple, qui porte un prénom, permet de bien racler le plat).
    verser la pâte à pain d'épices dans un moule à cake
  • Laisse reposer 2h, avant de mettre à cuire 1h à 160°C (avec l'aide d'un adulte).
  • Laisse refroidir avant de démouler.

Notes

Ce pain d’épices se conserve quelques jours enroulé dans un torchon, ou encore mieux, dans une boite hermétique pour garder tout son moelleux. 
NB : le temps de pose de 2h est INDISPENSABLE. C’est ce qui va permettre au gâteau de développer son moelleux … sinon, vous aurez une brique !

Cuit la veille, on l’a dégusté le matin au petit-déjeuner (même si je sais, le sucre, c’est pas le top le matin) : par un matin froid, quand il fait encore nuit, ça fait du bien au cœur et au corps ! Je vous le recommande évidemment plus au goûter (ce que nous avons fait le week-end en suivant, on s’est bien régalé !). La seule chose que je changerai ? Mettre encore plus de noix et de fruits confits 😋. Si vous êtes fan de pain d’épices, vous pouvez retrouver cette autre recette (sans gluten) sur le blog.

Vous reprendrez bien une petite tranche ?

Venez-me raconter si vous testez la recette avec vos enfants ?!

crumble pommes-fruits rouges
10 avril 2019 by Cel 0 Comments

Un gâteau rapide pour le dessert : le crumble aux fruits

Il est dimanche, vous préparez le repas de midi et vous aimeriez bien finir le repas par une petite douceur ? Oui mais, préparer le repas + un gâteau + certains repas de la semaine peut-être (l’article sur mon organisation en cuisine est ici), c’est sportif !!! 

Ou vous êtes invité chez des amis et vous avez promis d’amener le dessert : pas envie et pas le temps de sortir plein de plats et d’ustensiles, peu d’ingrédients disponibles …

Alors, je ressors ma botte secrète (dont je vous ai déjà parlé ici pour la version salée), j’ai nommé la crumble ! Des fruits coupés en vrac dans un joli plat à gratin, une pâte sablée faites avec les petites mains dans un saladier (appelez vos enfants en renfort, ils vont adorer !), on répartit le mélange sablé sur les fruits … et au four ! Une réalisation rapide pour un résultat assuré.

un gâteau rapide pour le dessert : le crumble aux fruits

Les atouts du crumble, version dessert

Des fruits à décliner, selon les saisons

Il est riche en fruits, puisque c’est la base, la sous-couche du gâteau. Dans cette recette, elle est principalement constituée de pommes, le plus facile et le plus courant à faire. En ce début de printemps, c’est une période de l’année où il y a peu de fruits à cuire disponible (c’est le tout début des fraises, vu le prix, on va éviter de les cuire !). Je l’ai donc agrémenté de baies de goji, cannerberges séchées et myrtilles (congelées) : cela se marie délicieusement avec les pommes en amenant un côté acidulé, très bon !

pommes et plat à gratin
Les pommes … la base du crumble !

Vous pouvez ensuite changer cette base selon les saisons : pêches, abricot, fruits rouges l’été, prunes ou poires l’automne. Ces fruits peuvent se mettre seuls ou en mélange avec la pomme qui constitue une bonne base relativement discrète.


guide gratuit


Lpetit-déjeuner Cel, à table !

Découvrez mes 8 recettes, des conseils et astuces pour un petit-déjeuner sain assurant le plein d'énergie jusqu'à midi !


Pensez à vérifier votre dossier spam ou courrier indésirable, les filtres sont parfois trop sensibles !

Hidden Content

Une croûte crousti-moelleuse réalisable rapidement

Je fais ma pâte à crumble avec un mélange mi-beurre, mi-purée d’amande contrairement à la recette classique exclusivement au beurre. La purée d’amande est très bonne et très intéressante nutritionnellement. Par contre, si on remplace entièrement le beurre, le résultat est très moelleux … ce qui n’est pas ce que j’attends d’un crumble (mais si vous aimez cette texture, n’hésitez pas). Avec ce ratio moitié beurre-moitié purée d’amande, la texture crousti-moelleuse tout en étant sablée est parfaite ! Si vous n’avez que du beurre dans le placard, vous pouvez la faire entièrement avec, ça marche aussi.

Crumble pommes & fruits rouges variés

Le crumble est un gâteau gourmand tout en étant sain, facile et rapide à faire. Il se décline selon les saisons en variant les fruits : des fruits coupés en vrac dans un joli plat à gratin, une pâte sablée faites avec les petites mains dans un saladier (appelez vos enfants en renfort, ils vont adorer !), on répartit le mélange sablé sur les fruits … et au four !
Temps de préparation20 min
Temps de cuisson35 min
Temps total55 min
Type de plat: Dessert
Portions: 8 personnes
Auteur: Cel

Ingrédients

  • 4 pommes
  • 2 poignées de baies de Goji
  • 2 poignées de canneberges
  • 3 poignées de myrtilles surgelées
  • 150 grammes de flocons d’avoine
  • 150 grammes de farine de petit-épeautre semi-complète (T80) ou complète (T110)
  • 80 grammes de sucre complet ou sucre de coco
  • 70 grammes de beurre fondu
  • 70 grammes de purée d’amande

Instructions

  • Eplucher et couper les pommes en dés. Disposer les au fond d’un plat à gratin.
    pommes coupées
  • Parsemer les pommes des baies de Goji, canneberges et myrtilles.
    pommes et fruits rouges dans le plat à gratin
  • Mélanger pour bien répartir l’ensemble des fruits.
  • Dans un saladier, verser les flocons d’avoine, la farine et le sucre, puis mélanger.
    mélange sec pour crumble
  • Rajouter le beurre fondu et la purée d’amande.
    rajouter le beurre et la purée d'amande
  • Mélanger du bout des doigts pour obtenir une texture sablée qui s’émiette. 
  • Recouvrir les fruits dans le plat à gratin du mélange sablé.
    crumble prêt à cuire
  • Mettre à cuire 35 minutes à 180°C.
  • Déguster tiède ou à température ambiante.
    crumble prêt à être mangé

Notes

Recette à décliner selon la saison : pêches, abricot, fruits rouges l’été, prunes ou poires l’automne.

Résultat ? Comme en témoigne les photos, tout le monde s’est régalé ! (Et vous avez vu comme mon plat est beau, j’ai un faible pour les belles poteries !) Voilà un dessert riche en fruits, gourmand … qui va revenir plusieurs fois sur ma table au fil des saisons. Et vous, quelle est votre version de crumble préféré ?

bébé gourmand mange du crumble

verre lait d'amande
26 décembre 2018 by Cel 4 Comments

Une alternative au lait de vache : lait d’amande & pain d’épices !

Boire des “laits végétaux” en alternative au lait de vache

A la maison, nous avons commencé à consommer des « laits végétaux », lorsque ma grande miss est passée du stade « grand bébé » (au delà de 2 ans) à « petite fille ». Elle a commencé à bouder le lait (de vache) le matin. J’ai donc commencé à l’époque à introduire différents « laits végétaux », en alternance, pour lui faire découvrir de nouveaux goûts et diversifier les apports en nutriments. Ces laits ont commencé à prendre beaucoup de place dans notre alimentation : le matin au petit-déjeuner, en crème dessert, dans la cuisine, etc. Vous voyez ces « laits » se multiplier dans les rayons de supermarché, sans trop savoir qu’en pensez ? Je vous amène pour un petit tour d’horizon des laits végétaux à travers mes recherches, pour finir par deux recettes à base d’amandes.

Une alternative au lait de vache : lait d'amande et pain d'épices

Un « lait végétal”, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit en fait d’un mélange de céréales (avoine, riz…) ou d’oléagineux (amande, noisette, coco…) broyés et d’eau. On doit normalement parler aujourd’hui de « jus végétal » ou de « boisson végétale », pour ne pas apporter de confusion avec le lait d’origine animale, hormis pour le lait d’amande et le lait de coco (du fait d’une utilisation traditionnelle de ces termes). Je continuerai dans cet article à parler de « lait végétal », car je trouve cela plus parlant et proche en termes d’utilisation en cuisine. Par contre, les apports en nutriments sont bien évidemment très différents du lait de vache. A noter que tous les conseils donnés ici sont pour des enfants de plus de 2 ans.

Pourquoi boire du « lait végétal » ?

Une mauvaise digestion, voire une intolérance au lactose

Pour ma part, j’ai arrêté de boire du lait adolescente : « ça passait plus ! ». Pourquoi ? En fait, beaucoup d’enfants se mettent à rejeter le lait, parce qu’ils le digèrent mal tout simplement. La mauvaise digestion du lactose (voire l’intolérance) apparaît progressivement au cours de l’enfance puis de l’âge adulte, elle correspond à une évolution tout à fait normale avec la diversification alimentaire. Nous sommes « programmés » pour boire du lait bébé, mais pas adulte ! Cette capacité à digérer ou non le lactose reste très variable d’un adulte à l’autre. J’ai découvert également que la quantité de lactose diminue avec l’affinage,  les bactéries ayant déjà digérées une partie du lactose. Voilà pourquoi je peux manger des yaourts ou du fromage, mais je ne peux pas boire de lait !

verre de lait d'amande

Limiter la consommation de produits laitiers

Différentes études ont maintenant prouvées que ni la consommation de calcium au niveau des apports conseillés en France (900 à 1200 mg), ni celle de produits laitiers ne diminue le risque de fracture (ostéoporose), malgré le discours de l’industrie laitière.  Au contraire, cela pourrait augmenter la prévalence de certains cancers (prostate), un risque d’anémie par carence de fer, un excès d’hormones et de facteurs de croissance. Bref, il est donc plutôt conseillé de consommer maximum 2 produits laitiers par jour,si on les tolère bien. 

Comment m’assurer que mon enfant absorbe suffisamment de calcium ? 

Le calcium reste un nutriment important, dont il ne faut pas manquer. D’autres aliments en apportent, quelquefois mieux assimilé que celui du lait : les légumes notamment les crucifères (la famille des choux), les fruits, les légumineuses notamment le soja, les oléagineux (noix, noisettes…), l’eau, etc. Il est conseillé d’avoir un ou deux apports importants par jour en calcium, quelqu’en soit la source, tout en mangeant peu salé (le sel fait fuir le calcium dans les urines), conseille l’école de santé de Harvard.

Diversifier son alimentation

Il ne s’agit pas de se faire peur avec tous ces constats. Quand je lis ce genre de choses, j’essaye toujours d’en voir le côté positif. Je vais pouvoir goûter de nouvelles choses, faire découvrir de nouveaux aliments à mes enfants, amener de la variété dans notre quotidien ! J’essaye de me souvenir en permanence (y compris quand ma fille me demande un bonbon 😉 ) : aucun aliment n’est mauvais en soi, c’est la quantité et la récurrence qui fait le poison ! De plus, les produits laitiers font partie de notre culture alimentaire (j’ai des origines auvergnates, je ne peux pas renier le St-Nectaire !). Donc, mangeons sans culpabilité un bon petit fromage de chèvre (ou de la tome de brebis persillée découverte hier chez mon primeur 😋 !) … Et découvrons avec plaisir le lait d’amande, les crèmes desserts au « lait de noisette », la sauce béchamel au “lait d’avoine”, etc. 

Une diversité de « laits végétaux » aux multiples intérêts 

Les « laits végétaux » sont intéressants sur le plan nutritionnel, riches en vitamines, minéraux et acides gras essentiels.  Voici les principaux « laits » :

  • Lait d’amande : riche en vitamines et source de bonnes graisses pour le système cardiovasculaire, c’est celui le plus digeste pour les enfants.
  • Lait de soja : riche en protéines végétales et en fibres, il favorise la diminution du cholestérol. C’est celui qui se rapproche le plus du lait animal pour son utilisation en cuisine. Ainsi, c’est le seul avec lequel vous pourrez fabriquer des yaourts avec des ferments lactiques.
  • Lait d’avoine :riche en fibres, il contribue à la régulation du transit intestinal. Il est riche en glucides complexes qui se libèrent lentement dans l’organisme, ce qui est intéressant au petit-déjeuner (cf. mon dossier sur le sujet ici). Par contre, attention, il contient du gluten.
  • Lait de riz : boisson très douce et légèrement sucrée souvent très appréciée des enfants, sa consommation est à modérer du fait de sa richesse en glucides (il a un indice glycémique élevé). Il est par contre intéressant, à associer à des amandes par exemple, car sa richesse en silice permet de fixer le calcium.
  • Lait de coco : le plus gourmand et le plus parfumé, il est riche en lipides, mais ce sont de bonnes graisses intéressantes pour le système cardiovasculaire. Il se digère par contre un peu moins facilement. Il est très intéressant pour la réhydratation. 
  • Lait de noisette : très savoureux et digeste, il est riche en vitamines, minéraux et en bonnes graisses qui protègent le système cardiovasculaire. 
Un produit : l'amande / deux résultats : le lait d'amande et l'okara
Un produit : l’amande / deux résultats : le lait d’amande et l’okara

Acheter ou faire soi-même son « lait végétal » ? 

Si vous achetez dans le commerce votre “lait végétal”, il s’agit de bien décrypter les étiquettes. Car du sucre, des épaississants et des arômes sont souvent rajoutés. De plus, regardez la proportion d’oléagineux ou de céréales utilisés, cela peut varier du simple au double ! Au final, on risque de payer l’eau, principal ingrédient, très cher ! Pendant longtemps, je me suis refusée à essayer de fabriquer ce type de lait moi-même. Je suis une inconditionnelle du « fait-maison », mais le temps reste limité (malheureusement !). Il s’agit donc d’établir des priorités en fonction des critères de chacun : composition des aliments, réduction des déchets, complexité des recettes, temps disponible, etc. Mais ma famille s’agrandissant, notre consommation de ce type de lait augmente aussi. J’ai réalisé que ces produits commençaient à peser sur ma facture. Il fallait peut-être que je teste la fabrication maison, c’est chose faite !


guide gratuit


Lpetit-déjeuner Cel, à table !

Découvrez mes 8 recettes, des conseils et astuces pour un petit-déjeuner sain assurant le plein d'énergie jusqu'à midi !


Pensez à vérifier votre dossier spam ou courrier indésirable, les filtres sont parfois trop sensibles !

Un ingrédient/deux résultats : lait d’amande et okara

Pour mon premier test, j’ai essayé le lait d’amande. Il est le plus digeste et très intéressant nutritionnellement, il est donc bien adapté aux enfants. Le procédé de fabrication d’un certain nombre de « laits végétaux » à base d’oléagineux a un avantage. En effet, même si l’ingrédient de base coûte un peu cher, sa fabrication produit deux résultats : le lait d’amande et l’okara. C’est la pulpe restante, résidu de la fabrication du lait. L’okara, riche en nutriments, s’utilise ensuite en cuisine. Il permet de remplacer une partie de la farine dans des gâteaux, des céréales ou autre. Si vous n’avez pas le temps de l’utiliser tout de suite, il suffit de le congeler pour l’utiliser plus tard. Ainsi, j’achète mes amandes en vrac à 12,98 euros. Cela me fait donc un litre de lait d’amandes, avec 12% d’amande, à 1,5 euro (+ l’okara). Dans le commerce, je paye 2,71 euros le lait le plus riche en amandes que je trouve soit 7%. C’est imparable !

Okara d'amande
Okara d’amandes

Les recettes, les recettes … à base de lait d’amande !!! 

Trêve de blabla, on veut les recettes ! Après quelques essais, j’ai opté pour un lait d’amande à 12%, avec une touche de fleur d’oranger (miam !). À faire si vous avez la chance comme moi d’avoir de l’eau de fleur d’oranger faite artisanalement, un délice ! Côté gâteau, c’est le pain d’épices qui occupe mon esprit, en cette période hivernale où ce petit plaisir réchauffe le palais ! Réalisé avec de la farine de châtaigne, vous pouvez moins le sucré pour avoir un bon goût un peu rustique de châtaigne ou un peu plus, vous serez alors plus proche du pain d’épices. J’ai fait les deux à la maison, ils ont été tous deux très appréciés, c’est pourquoi vous aurez les deux possibilités dans la recette ! Vous pouvez le faire nature (il est délicieux comme cela) … ou rajouter noix ou écorces d’orange confite pour encore plus de gourmandise 😋 ! Vous pouvez également le faire cuire dans un moule à cake ou en version individuelle (plus pratique à manger pour les enfants).

noix et écorces d'orange dans pain d'épices
Agrémentez de noix ou d’écorces d’orange pour encore plus de gourmandise !

La recette du lait d’amande à la fleur d’oranger

Voici la recette de lait d’amande à 12% (d'amande contre souvent 3 à 6% dans le commerce), avec une touche de fleur d’oranger. Cette dernière permet de réhausser le goût du lait, sans rajouter trop de sucre et sans arôme, ce qui est souvent le cas dans les laits achetés. Cela donne un résultat très doux et délicat !
Temps de préparation15 min
Temps de trempage12 h
Temps total12 h 15 min
Portions: 1 litre
Auteur: Cel

Ingrédients

  • 120 g d’amandes
  • 1 L d’eau filtrée ou d’eau minérale
  • 1 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger facultatif
  • 1 cuillère à soupe de miel d’acacia facultatif

Instructions

  • Faire tremper les amandes la veille dans un grand bocal ou un saladier rempli d’eau
  • Le lendemain, jeter l’eau, rincer les amandes et les placer dans un bon blender
  • Rajouter 1L d’eau filtrée ou d’eau minérale
  • Mixer pendant 3 minutes (en faisant des pauses pour ne pas chauffer l’appareil avec un blender classique) ou en augmentant la vitesse progressivement (avec un robot type Thermomix)
  • Filtrer le lait obtenu : vous pouvez utiliser un filtre à café perpétuel ou un tissu très fin. Personnellement, j’utilise un petit sac en tissu fin. Il est ainsi très facile de l’essorer pour récupérer le maximum de liquide.
  • Si vous avez choisi de parfumer légèrement votre lait avec le miel et la fleur d’oranger, rincer votre blender
  • Y remettre le lait, le miel et l’eau de fleur d’oranger
  • Mixer rapidement pour mélanger
  • Transférer dans une bouteille en verre
  • Conserver au frigo et consommer dans les 4 jours, en agitant la bouteille avant de se servir

Notes

Si vous souhaitez un lait moins liquide, plus proche de l’onctuosité de ceux du commerce : vous pouvez faire moitié amande-moitié flocons d’avoine. Le résultat sera plus doux et onctueux.
Si vous souhaitez un goût d’amande plus prononcé, augmenté la quantité : 250g d’amandes sèches pour 1l d’eau.

La recette de pain d’épices okara/farine de châtaigne (sans gluten)

Voici une recette sans gluten, grce à l'utilisation de la farine de châtaigne et de l'okara d'amandes. Vous pouvez moins le sucré pour avoir un bon goût un peu rustique de châtaigne ou un peu plus, vous serez alors plus proche du goût de miel du pain d’épices traditionnel. Vous pouvez le faire nature (il est délicieux comme cela) … ou rajouter noix ou écorces d’orange confite pour encore plus de gourmandise 😋 ! Vous pouvez également le faire cuire dans un moule à cake ou en version individuelle (plus pratique à manger pour les enfants).
Portions: 1 cake
Auteur: Cel

Ingrédients

  • 150 g d’okara quantité obtenue avec 120g d’amandes
  • 75 g de farine de châtaigne
  • 75 g de fécule de maïs
  • 150 g de miel pour un goût plus prononcé de châtaigne à 200g de miel (pour un bon goût de pain d’épices)
  • 10 cl de lait d’amande
  • 1 oeuf
  • 60 g de beurre
  • 1 grosse cuillère à soupe de fromage blanc
  • 1/2 sachet de levure
  • 2 cuillères à café d’épices à pain d’épices attention à utiliser des épices fraiches achetées il y a peu de temps car le goût s’évente rapidement
  • 80 g d’écorces d’orange confite pour une moitié d’appareil facultatif
  • 60 g de cerneaux de noix pour une moitié d’appareil facultatif

Instructions

  • Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients « secs » : okara, farine de châtaigne, fécule de maïs, épices et levure
  • Rajouter les ingrédients « humides » : le miel, le lait d’amande, l’oeuf, le fromage blanc.
  • Mélanger énergiquement au fouet pour homogénéiser la préparation.
  • Si vous souhaitez un pain d’épices nature, verser la préparation dans un moule à cake beurré. Faire cuire 50min à 165°C.
  • Si vous souhaitez un pain d’épices agrémenté, diviser l’appareil en deux, mélanger d’un côté avec les noix concassées, de l’autre avec les zestes d’orange. Répartir dans des petits moules type moule à muffins (cela donne une quinzaine de petits gâteaux) et faire cuire 30min à 165°C.
  • Laisser refroidir avant de démouler.
  • Se conserve dans une boite hermétique 4-5 jours.

Notes

Vous pouvez remplacer l’okara d’amandes par l’okara d’autres oléagineux (noisette, noix de cajou …).
Si vous n’avez pas d’okara, vous pouvez le remplacer par de la poudre d’amande tout simplement.

Résultat ?!

Le lait d’amande est vraiment simple à préparer (d’autant plus si vous ne rajoutez aucun parfum !). Il s’agit surtout de penser à mettre les amandes à tremper la veille. Sans épaississant, il a une consistance beaucoup plus fluide que celui du commerce et son goût reste moins prononcé. Pour l’instant, ce sont surtout mes mistinguettes qui l’ont bu. Mais je testerai prochainement ma traditionnelle petite crème pour voir si cela fonctionne aussi ! Le pain d’épices, de la famille aux collègues a eu beaucoup de succès (quoi, la boite est déjà vide !). De plus, il est sans gluten pour les intolérants (et hop, une recette de plus sur mon répertoire de recettes sans gluten !) ou pour ceux qui, comme moi, cherchent simplement à réduire la place du gluten dans l’alimentation. Si c’est trop bon, pourquoi se priver 😉  ?

Et vous, buvez-vous du « lait végétal » ? En fabriquez-vous à la maison ? Racontez-moi dans les commentaires …

Sources : Sciences&Avenir, Thierry Souccar Editions, livre « P’tits déj’ et goûters pauvres en sucres » de Magali Walkowicz, Editions Thierry Souccar

répartir le mélange chocolat
18 novembre 2018 by Cel 0 Comments

Un marbré d’anniversaire sain et facile à cuisiner avec votre enfant

Offrir un gâteau d’anniversaire

Ce week-end, nous fêtions le premier anniversaire de ma petite miss ! Sa grande soeur a proposé d’elle-même : “c’est nous qui faisons le gâteau avec Maman ! “. Cela m’a fait très plaisir pour plusieurs raisons :

  • Elle a spontanément proposé de cuisiner, alors que pour tout vous dire, elle refusait net mes propositions il y a un mois ! Cela me faisait un peu mal au coeur, j’essayais de laisser courir en me disant qu’elle y reviendrait d’elle-même (en appliquant le fameux lâcher prise dont je vous parlais ici, si difficile en tant que parent). Comme quoi, en laissant faire, des occasions se présentent à nous, l’air de rien ! Cela montre aussi que l’intégrer régulièrement en cuisine et dans la planification des repas porte vraiment ses fruits progressivement (voir article ici) : elle sait qu’elle participe à la cuisine de la maison (et qu’elle passe aussi un moment seule avec sa maman !).
  • Elle a vraiment tenu à choisir et faire le gâteau pour sa soeur et ça, en tant que parent, ça fait vraiment plaisir de voir la complicité et l’amour entre nos enfants se développer ! C’est son cadeau à elle, qu’elle a pu faire presque toute seule : le cadeau « fait maison » a une grande valeur à mes yeux, autant pour celui qui le fait que celui qui le reçoit. Même si mes filles sont trop petites pour en saisir le sens, ça me semble important qu’elles commencent à intégrer cela en faisant tout simplement (d’autant plus dans le contexte consumériste dans lequel on se trouve). Mais en écrivant, je me faisais la remarque : les enfants en sont peut-être déjà conscient, quand on voit le plaisir qu’ils ont à nous faire de petits cadeaux : dessins, collage, bricolage … c’est en grandissant qu’on s’en éloigne si on n’est pas manuel, non ?
Recette du marbré facile et sain à cuisiner avec votre enfant

Un gâteau chocolat-vanille ? Un marbré sain et facile !

En demandant ce qu’elle souhaitait faire comme gâteau, ma grande miss répond chocolat et vanille (quelle surprise, c’était déjà le cas ici !). Nous feuilletons différents livres, parcourons mon tableau Pinterest sur les gâteaux sains (n’hésitez pas à aller voir ici !). Elle a finalement choisi un cake à la poudre d’amande et pépites de chocolat trouvé chez Megalowfood ici, mais en faisant le tour des placards, le stock de pépites de chocolat est au plus bas ! Pas le temps d’en racheter, j’ai donc choisi d’adapter la recette … transformée en marbré, comme j’avais du cacao sans sucre. On y retrouve bien les deux composantes chocolat et vanille demandées initialement. De plus, c’est un gâteau facile, relativement sain et un peu « magique » à faire faire aux enfants :

  • Il demande des manipulations nécessitant observation et maîtrise de soi : prélever en alternance dans les deux préparations (sans en mettre partout !), répartir la pâte de manière régulière dans le moule, observer les dessins de la pâte lorsqu’on verse une nouvelle cuillère (la nouvelle pâte à tendance à « repousser » la précédente), etc.
  • C’est un peu magique, car quand on le réalise, c’est difficile de se rendre compte du « dessin » que cela va réaliser quand on va couper dans la tranche, même pour nous adultes. Alors, c’est la surprise pour tout le monde quand on coupe le gâteau de voir les marbrures que dessinent les deux pâtes !
Répartir le mélange vanillé
Répartir le mélange vanillé

Une recette illustrée 

La recette illustrée du marbré
La recette illustrée du marbré

J’ai à nouveau tenté (comme ici) la recette illustrée pour permettre plus d’autonomie en cuisine. C’est une recette expliquée en dessin et schéma pour permettre une plus grande autonomie à l’enfant. Cela permet à l’enfant d’être plus actif je trouve et donc de mieux comprendre les différentes étapes de préparation de la recette. Cela met notamment en évidence les chiffres (compter le nombre de cuillères à mettre, surveiller la balance pour voir les chiffres qui doivent s’afficher, etc.), ce qui plait beaucoup à ma grande miss, très sensible à cela en ce moment (4 ans). Pour cette recette simple, je pense que je la retravaillerai pour qu’elle soit réalisable avec des « cups » (ou tasses à mesurer) pour les plus petits. Si ça vous intéresse, vous pouvez la télécharger dans l’espace-ressource ci-dessous.  

Papa, Maman, je veux cuisiner !

... mais pas si facile de faire une place à votre enfant dans la cuisine ?

Pour des p’tits cuistots autonomes et heureux en cuisine, accédez à l’espace ressource Cel, à table ! pour télécharger gratuitement mes supports d'apprentissage adaptés aux enfants. 

Votre enfant apprendra :

  • Les bases à mettre en place avant de cuisiner
  • Des gestes techniques de cuisine
  • Des recettes illustrées pour cuisiner en autonomie
  • La cuisine, c'est aussi s'amuser !

Vous recevrez également motivation et inspiration culinaire dans votre boite mail, pour faire de la cuisine un plaisir quotidien avec votre enfant !


Pensez à vérifier votre dossier spam ou courrier indésirable, les filtres sont parfois trop sensibles !

Hidden Content


La recette de marbré d’anniversaire sain et facile

A noter que l’ensemble de la recette peut être réalisé par l’enfant, sauf mention contraire dans les explications. Ces recommandations sont à ajuster en fonction de l’âge et des compétences des enfants.

Les ingrédients :

  • 100g de poudre d’amande
  • 150g de farine d’épeautre T130 (ou de farine de blé T130)
  • un demi sachet de levure
  • 3 oeufs
  • 1 yaourt (de vache, de brebis ou de soja)
  • 130g de miel d’acacia
  • 4-6 cuillères à soupe d’huile (de noix ou d’olive)
  • 4 cuillères à soupe de cacao (sans sucre)
  • 1 cuillère à café de poudre ou d’extrait de vanille
  • une poignée d’amandes effilées pour la décoration

Zoom sur … l’utilisation du miel : J’ai choisi de sucrer le gâteau avec du miel, car il est bien plus intéressant que du sucre blanc :

→ Il a de nombreuses propriétés médicinales (antimicrobien, antibiotique naturel, énergisant, reminéralisant, etc.) et nutritionnelles (vitamines, minéraux, acides aminés), même s’il perd la plupart à la cuisson. Ne pas hésiter donc à l’utiliser sur les tartines du petit-déjeuner ou pour sucrer légèrement un yaourt. 

→ Le miel d’acacia est le seul miel à avoir un index glycémique bas, c’est-à-dire qu’il va libérer le sucre dans le sang progressivement.

→ Il apporte du moelleux aux gâteaux et son parfum léger évidemment.

→ Il a un pouvoir sucrant plus élevé que le sucre (100g de sucre équivaut à 70g de miel environ).

→ Il reste cependant assez cher. C’est pourquoi (entre autres) j’alterne les alternatives au sucre : sirop d’agave, muscavido, sirop d’érable, compote ou fruits secs, etc. 

NB : à noter que le miel est déconseillé avant 1 an, car il pourrait générer le botulisme infantile.

Source : Mes bons desserts aux sucres naturels, de Marie Chioca et Delphine Paslin, Editions Terre Vivante


Les étapes :


1/ Mélanger les ingrédients « secs »

→ Peser dans le saladier 100g de poudre d’amande

→ Peser dans le saladier 150g de farine d’épeautre

→ Verser dans le saladier un demi-sachet de levure

→ Mélanger

utiliser la balance pour un enfant
Utiliser la balance : pour les enfants les plus petits, vous pouvez détailler le nombre en énonçant les chiffres à voir sur la balance : « il nous faut un 1, un 0 et un 0 ». Lorsqu’ils commencent à avoir des notions de dénombrement (comme c’est le cas pour ma grande miss), cela leur permet de savoir quand ils sont proches du poids à obtenir.


2/ Mélanger les ingrédients « humides »

→ Faire un puits au centre du mélange sec

→ Casser 3 oeufs et les déposer dans le puits

Apprendre à casser délicatement des oeufs
Apprendre à casser délicatement des oeufs

→ Verser un yaourt

→ Mélanger soigneusement pour incorporer la farine sans faire de grumeaux

→ Verser 120g de miel 

→ Mélanger à nouveau

→ Verser 4 cuillères à soupe d’huile (cela a été plutôt 6 pour nous, c’est difficile de verser dans une cuillère à soupe !)

→ Mélanger vigoureusement jusqu’à obtenir un appareil homogène


Verser « à l’italienne », c’est-à-dire en tenant deux récipients en l’air : c’est un geste courant en cuisine, mais pas si facile à maîtriser. Hors séance de cuisine, on peut proposer à l’enfant de s’entraîner avec deux carafes par exemple. Lorsqu’il maîtrisera ce geste, on peut lui proposer de doser à l’aide d’une cuillère à soupe du sucre (ou autre ingrédient sec) avec un bec verseur. Et enfin, on lui proposera des ingrédients liquides. 

apprendre à mesurer dans une cuillère
apprendre à mesurer dans une cuillère

Zoom sur les grumeaux : apprendre de nos erreurs.

Nous avons eu ce qui arrive à tout cuisinier un jour ou l’autre : des grumeaux ! On apprend aussi en se trompant, n’est-ce pas ? Je pense que c’est parce que ma grande miss a commencé à mélanger les oeufs avec la farine, puis a mis tous les autres ingrédients humides. Nous avons résolu le problème en fouettant énergiquement au fouet à tour de rôle. Du coup, elle a trouvé ça rigolo ! Sinon, voici quelques astuces. Tout d’abord, mélanger progressivement ingrédients secs et humides (c’est pour ça que je vous l’ai rajouté dans les étapes).On peut également tamiser la farine, à l’aide d’un tamis ou d’un chinois ou bien passer la pâte au blender.

Mélanger énergiquement pour faire disparaître les grumeaux !
Mélanger énergiquement pour faire disparaître les grumeaux !


3/ Parfumer la pâte

→ Verser la moitié de la pâte dans un second saladier

→ Dans le premier saladier, ajouter 4 cuillères à soupe de cacao

compter les cuillères de cacao
Compter les cuillères de cacao

→ Dans le deuxième saladier, ajouter 1 cuillère à café de vanille

mesurer la poudre de vanille
Mesurer une cuillère à café de poudre de vanille

→ Mélanger vigoureusement


4/ Former le cake marbré

→ Beurrer soigneusement un moule à cake (ou chemiser avec du papier cuisson pour faciliter le démoulage)

→ Avec une grosse cuillère, type tasse ou « cup », prélever de la pâte au chocolat

prélever le mélange au chocolat
Prélever le mélange au chocolat à la “tasse à mesurer”, facile à manipuler pour l’enfant

→ Verser de manière à recouvrir le fond du plat

→ Avec une autre cuillère, prélever de la pâte à la vanille

→ Verser de manière à couvrir en grande partie la pâte au chocolat

→ Recommencer en alternant la pâte au chocolat et celle à la vanille

répartir le mélange au chocolat

→ Pour décorer, parsemer d’amandes effilées

→ Mettre à cuire 180°C 40min. Vérifier en plantant la lame d’un couteau, qui doit ressortir sèche (par un adulte)

→ Laisser refroidir avant de déguster

Marbré sain et délicieux chocolat-vanille
Marbré sain … et délicieux !

Verdict ?! Tout le monde a beaucoup aimé le gâteau, y compris la petite miss dont c’était l’anniversaire ! Peu sucré et moelleux, c’est un délice quand on croque dans les morceaux parfumés au chocolat ! À accompagner éventuellement d’une compote ou d’une petite crème maison (ou d’un thé pour les grands). Je l’ai sauvé à temps pour en faire quelques photos !

Et vous, quelle est la recette du premier gâteau d’anniversaire de vos enfants ?