M’intéressant au sujet des enfants en cuisine, je suis avec attention toutes les initiatives traitant de ce sujet. C’est ainsi que j’ai découvert Kids Cook Real Food créé par Katie Kimbal, qui propose des cours de cuisine pour enfants (en anglais). Je testerai peut-être les cours (payants), mais pour l’instant, je profite du contenu gratuit qu’elle propose et notamment des vidéos qu’elle commence à faire tous les jeudis. Je vous ai fait ici le résumé de la vidéo de jeudi dernier, où elle donne trois astuces pour amener nos enfants en cuisine, c’est riche d’enseignements !

3 astuces pour inviter nos enfants à cuisiner

Comment amener nos enfants en cuisine pour que cela soit un plaisir pour tous ? Sans que soit le bazar, à se dire, oh mon dieu, je vais devoir nettoyer tout ça ! Et sans perdre patience ! Comment inculquer à nos enfants compétences et plaisir, qui leur seront utile toute leur vie d’adulte ? Pour cela, trois astuces peuvent nous aider :

1/ Etre clair sur les attendus

Qu’attendons-nous de notre enfant ? On peut, dès très jeune, donner des responsabilités à nos enfants. Il s’agit de trouver un équilibre entre les jeux et les responsabilités. Mais en fait pour les enfants,  tout peut devenir jeu, du moment que c’est présenté de manière amusante et détendue … Les enfants seront motivés, s’ils s’amusent tout simplement !
Cela doit être avant tout amusant à faire et un bon moment partagé ensemble, même si tout n’est pas toujours exécuté parfaitement ! Il s’agit, pour nous parents, de lâcher  prise un peu sur le résultat et la manière dont c’est fait !
NB : j’ai beaucoup de mal avec ce “lâcher prise”, surtout quand il s’agit du repas qu’on va manger le soir ! Difficile d’avoir une tarte avec des ingrédients que d’un côté par exemple, non?
Donc, pour les parents, il s’agit d’apprendre à amener les choses de manière amusante et détendue (faire à manger n’est pas une obligation, c’est un bon moment passé ensemble). Pour les enfants, il s’agit de prendre des responsabilités dans le fonctionnement de la maison, ici, dans la cuisine.

2/ Prévoir la bonne temporalité

Elle est importante pour le bon déroulement de la séance de cuisine.
Une mauvaise temporalité est par exemple lorsque vous décidez de faire une nouvelle recette avec votre enfant, avec une nouvelle compétence à apprendre, alors qu’il est 18h ou 19h. Il y a aussi le bain à donner, les devoirs à faire, etc. C’est également l’heure où les enfants peuvent être énervés de leur journée et sont le plus en demande de leurs parents.
Une bonne temporalité est par exemple le samedi (ou le mercredi pour les parents qui ne travaillent pas) après le petit-déjeuner ou le déjeuner par exemple. L’enfant ne doit pas avoir faim pour cuisiner et il ne doit pas y avoir de pression par rapport au temps consacré à cette activité (comme un repas qui doit être prêt dans 1/2h). Vous pouvez très bien anticiper la préparation du repas le matin pour le soir. Une fois les compétences acquises, quand il sera 18h et que vous serez pressé, vous pourrez demander à votre enfant : “j’ai beaucoup de choses à faire, pourrais-tu m’aider et laver les légumes comme on l’a vu l’autre jour ? Ou éplucher les légumes comme tu l’as appris ?”. Le temps “investi” a un moment sera du temps de gagner à d’autres moments !

3/ Exploiter et prolonger la motivation

Comment amener nos enfants à vouloir venir en cuisine ?
Entre 2 et 6 ans, les enfants sont intéressés par tout ce que les parents font, donc c’est très important de ne pas les exclure de la cuisine ! Ils ont une motivation intrinsèque, qu’il s’agit d’exploiter et de prolonger le plus longtemps possible.
De plus, nous construisons l’estime de soi en faisant quelque chose qui a de l’importance, qui est utile. On doit manger trois ou quatre fois par jour, et manger est un plaisir qui rassemble. Ils sentiront que ce qu’ils ont fait est apprécié et utile, sans devoir féliciter outre mesure.
Une autre piste est d’utiliser certaines facettes de la personnalité des enfants en cuisine (notamment pour motiver les plus grands à venir en cuisine). Chacun a des affinités particulières, qu’ils aimeront utiliser en cuisine : certains enfants aimeront faire le service, d’autres présenter avec soin une assiette, d’autres aimeront le challenge, certains reproduire exactement ce que l’on fait, etc. Adapter la tâche confiée aux affinités de l’enfant, à ce qui est important pour lui !

Apprendre à se servir des ustensiles de cuisine

La cuisine est le meilleur endroit pour aider nos enfants à devenir indépendant et autonome. Leur apprendre très tôt à faire à manger en s’amusant et à manger sainement permettra qu’ils l’intègrent le reste de leur vie. 

Je vais essayer d’appliquer ces conseils et voir ce que cela donne. Et vous, avez-vous des astuces pour amener vos enfants en cuisine ? N’hésitez pas à en parler dans les commentaires !

Partager l'article
  • 1
  •  
  •  

Leave a Reply