Choisir sa recette

Lors de notre petit moment de planification du menu le week-end dernier, j’ai proposé à ma fille de cuisiner un dessert cette fois-ci. N’achetant plus de gâteaux (voir la raison dans cet article), cela faisait quelques semaines (oui, oui!!!) que nous n’en avions plus à la maison ! Bon, elle en mange quand même à l’école pour le goûter (l’intérêt nutritionnel des goûters proposés n’est vraiment pas top d’ailleurs, mais c’est un autre sujet…). Bref, ma grande miss avait envie de gâteau au chocolat (elle a-do-re le chocolat) ! Ok, je sors donc mon nouveau livre pour apprendre à cuisiner les sucres naturels de Marie Chioca “Mes bons desserts aux sucres naturels”. Encore elle, je sais , mais qu’est-ce que vous voulez, j’aime beaucoup ce qu’elle fait ! Ce livre permet d’appréhender les différents types de sucre naturels. C’est parfait pour apprendre à les utiliser. Cela permettra ensuite de créer de nouvelles recettes ou bien de changer le sucre dans une recette existante. Ma mistinguette feuillette donc l’ouvrage, regarde différentes photos de gâteaux au chocolat … jusqu’à choisir celui-ci, le fondant.

Pourquoi utiliser différents sucres naturels ? Nous consommons beaucoup trop de sucre, raffiné en plus. Hors, une alimentation trop sucrée provoque des problèmes de santé (obésité, diabète, etc) et se ressent aussi sur le comportement, en créant une dépendance. Alors, on ne mange plus de sucre ? Non !!! Je peux vous donner 2 conseils. D’abord, se “désucrer le palais » : c’est comme le sel, une histoire d’habitude : réduisez progressivement la part de sucre dans une recette et vous retrouverez petit à petit davantage de goût et de nuances. Ensuite, préférer l’utilisation de sucres naturels, plus intéressant sur le plan nutritionnel. Il s’agit de varier pour profiter des bienfaits spécifiques à chaque sucre : l’indice glycémique bas du sirop d’agave, les propriétés médicinales du miel, l’effet reminéralisant du sucre complet, etc. Pour le cas du sirop d’agave utilisé dans cette recette, il présente un indice glycémique bas et est riche en minéraux. Par contre, c’est du sucre sous forme de fructose, il ne faut pas en abuser ! Il est très intéressant pour les gâteaux moelleux.

Verser le sirop d'agave sur les carrés de chocolat
Verser le sirop d’agave sur les carrés de chocolat

La temporalité

Initialement, nous avions prévu de cuisiner son gâteau le dimanche matin pour l’avoir pour le dessert du midi, mais entre une séance “traitement anti-poux” (merci l’école !) et le Papa qui était déjà en cuisine pour préparer le repas, c’était pas l’idéal ! Je me suis donc souvenue de ce que je vous avais dit dans cet article, sur la temporalité à observer pour un bon déroulement d’un atelier. Au lieu de se bousculer en cuisine, j’ai donc proposé de faire l’atelier le mercredi d’après. Même si on a prévu la recette, planifié le moment, c’est important de se poser 2 secondes et de se dire : ok, là ce n’est finalement pas le bon timing pour qu’on passe un bon moment ensemble ! C’est un conseil simple et plein de bon sens, que je me donne aussi à moi-même car souvent je ne le respecte pas ! Le mercredi suivant, nous profitons donc d’une sieste (miraculeuse !) de la petite miss pour passer un moment calme et détendu en cuisine à préparer son gâteau. Je ne regrette pas d’avoir attendu, cela a été un vrai moment de complicité entre nous !

Chocolat versus citron

Au moment de faire le gâteau, ma grande miss attrape un petit citron, en train de se morfondre dans la corbeille de fruit et me dit : “et si on mettait du citron dans le gâteau ?”. Je m’apprêtais à lui dire non, quand je me suis souvenue d’un article de LeLoLife, où était expliqué l’imagination des enfants en termes de goût et d’innovation : “Le problème avec nous, les adultes, c’est que l’on associe les saveurs à des patrons. Par exemple la cannelle se marie bien avec les pommes. Les enfants n’ont pas encore forgé ces patrons qui sont à mon sens, très limitatifs dans la créativité. Parfois, leurs suggestions sont complètement farfelues, mais nous les goûtons!” Alors, je me suis dit pourquoi pas ?! Tentons cette expérience !

râper zeste citron
Râper le zeste d’un citron

La recette de fondant au chocolat revisitée, façon Félicie au citron 

A noter que l’ensemble de la recette peut être réalisé par l’enfant, sauf mention contraire dans les explications. Ces recommandations sont à ajuster en fonction de l’âge et des compétences des enfants.

Ingrédients : Pour 10 petits gâteaux

  • 200g de chocolat noir (70% de cacao)
  • 12cl de sirop d’agave
  • 100g de purée d’amande blanche
  • 20cl de lait (de vache ou végétal)
  • 90g de farine complète T110
  • le zeste d’un citron bio
casser les carrés de la tablette de chocolat
Le plaisir de casser les carrés de la tablette de chocolat !

Etapes :

→  Casser les carrés de chocolat dans un bol

→  Faire fondre au bain-marie le chocolat et le sirop d’agave (par l’adulte)

→  Hors du feu, ajouter la purée d’amande et mélanger soigneusement

→  Verser dans un saladier

→  Ajouter le lait en mélangeant en même temps (avec l’aide d’un adulte)

mesurer farine en autonomie
Mettre un scotch pour permettre à l’enfant de mesurer seul la quantité de farine à mettre

→  Incorporer la farine et mélanger énergiquement

→  Râper le zeste du citron 

→  Rajouter à la pâte et mélanger

→  Verser la préparation dans un moule à muffin

Verser la bonne quantité de pâte dans le moule
Verser la bonne quantité de pâte dans le moule

→  Mettre à cuire 20min à 150°C (par l’adulte)

→  Vérifier la cuisson en plantant la pointe d’un couteau : elle doit ressortir sèche

→  Attendre un peu avant de démouler et laisser refroidir sur une grille

→  Déguster

goûter gâteaux au chocolat
Les gâteaux au chocolat proposés fièrement aux copines au parc !

Verdict ? 

Ma grande gourmande était extrêmement contente de pouvoir lécher saladier et cuillère en bois (un privilège du cuisinier qu’elle a bien compris), si contente qu’elle avait du chocolat partout ! Dans le cou, les cheveux, le T-shirt … qui a dit gourmande ? Et surtout, elle a été très fière de pouvoir proposer à ses copains et copines au parc le gâteau qu’elle avait fait ! C’est quand même plus original que de sortir un paquet de choco…   Et le citron ? Il amène une petite note acidulée qui se marie très bien avec le chocolat noir, c’était une très bonne idée. Par contre, ce sont des gâteaux assez compacts en bouche, mais ça n’a pas eu l’air de gêner du tout les enfants … parfait, pour accompagner un café ou un thé pour les plus grands. 
Et vous, quelle est votre recette fétiche de gâteau au chocolat ?

Partager l'article
  • 7
  • 2
  •  

Leave a Reply