J’ai remarqué qu’à chaque changement de saison, la « re-découverte » gustative des légumes de saison est quelquefois compliquée pour mes filles, après ne pas avoir en mangé pendant 6 mois. J’ai donc conçu cet atelier du goût sous forme de jeu, pour faire découvrir les légumes de l’automne, de manière ludique, avec leurs 5 sens … J’ai déjà testé ce type d’atelier de devinettes tactiles, d’associations et de dégustation avec des fruits ici : mes filles adorent ! Alors, amusons-nous de la même manière avec les légumes … 

Cette fois-ci, j’ai proposé, après le jeu de devinettes, la découverte du cru et du cuit en dégustation. J’ai en effet observé que certains légumes sont plus appréciés crus que cuits, et vice-versa. Je vous propose le déroulé de l’atelier, si vous avez envie de le refaire avec vos enfants, avec en bonus les cartes de nomenclature des légumes d’automne à télécharger gratuitement. 

Atelier du goût pour les enfants à la découverte des légumes d'automne

La préparation de l’atelier du goût sur les légumes d’automne

Les achats :

Sans les enfants, acheter 2 modèles de chaque légume, en choisissant une grande variété de goûts et de couleurs. Par exemple, courge versus poireaux, patate douce versus endive, etc. L’idée est de faire découvrir une large palette à la fois visuelle et gustative.

Pour mes deux miss de 3 et 6 ans, j’avais choisi 9 légumes. Cela a été un peu long pour l’étape dégustation. À réduire peut-être à 6 ou 7, en fonction de l’âge des enfants …

La cuisson :

Pour les légumes se mangeant cuits, je les ai fait cuire à la vapeur. J’avais placé des pots de yaourts en verre dans mon panier vapeur, avec chacun rempli avec des dés d’un légume.

La devinette :

L’atelier commence par un jeu de devinettes. Pour cela, préparer un grand carton, en découpant 2 cercles sur un des côtés, pour glisser les mains. Y placer un exemplaire de chaque légume. Couvrir si nécessaire d’un tissu, pour que l’intérieur ne soit pas visible.

Le déroulé de l’atelier du goût avec les enfants

Étape n°1 : deviner au toucher

Glisser les mains dans le carton et essayer de deviner au toucher le légume.

Deviner au toucher le légume
Deviner au toucher le légume

Étape n°2 : associer le légume à la carte de nomenclature correspondante

Une fois le légume sorti de sa boite, qu’il ait été deviné ou non, l’associer à la bonne carte à l’aide de l’image et/ou du nom pour les enfants lecteurs. 

👉 Pour les plus grands (à partir de 5 ans), ils associent facilement le légume et l’image. 

👉 Pour les plus petits, on peut faire observer la couleur, la forme, la texture de la peau pour éliminer petit à petit les cartes jusqu’à trouver celle correspondante.

Associer le légume à la bonne carte de nomenclature
Associer le légume à la bonne carte

Je vous propose les cartes de nomenclature à télécharger gratuitement, au sein de l’espace-ressource des p’tits cuistots. Vous avez simplement à rentrer votre adresse mail ci-dessous.

Envie de cuisiner avec votre enfant ? 


Pour des p’tits cuistots autonomes et heureux en cuisine, accédez à l’espace ressource Cel, à table ! pour télécharger gratuitement mes supports illustrés adaptés aux enfants.

Avec votre accompagnement, cela permettra à votre enfant de :

#Connaître les bases à mettre en place avant de cuisiner

# Aborder la cuisine par le jeu

# Apprendre des gestes techniques de cuisine

# Cuisiner en autonomie grâce à des recettes illustrées


Vous recevrez également motivation et inspiration culinaire dans votre boite mail, pour faire de la cuisine un plaisir quotidien avec votre enfant !

Vous allez recevoir un courriel de confirmation, qu'il faut valider pour accéder à l'espace ressource. Pensez à vérifier votre dossier spam ou courrier indésirable, les filtres sont parfois trop sensibles !

En cliquant ici, vous acceptez de recevoir des informations et offres commerciales personnalisées, pour vous aider à cuisiner avec votre enfant. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.Pour connaître ou exercer vos droits, consultez nos mentions légales..

Hidden Content

Étape n°3 :  goûter le cru et le cuit

Les légumes sont dégustés à la fois cru et cuit, pour comparer et sentir les différences de goûts et de textures.

  • Cru : couper en tranches fines au couteau, à l’économe ou à la mandoline.
  • Cuit : à la vapeur (cf. préparation).
Dégustation de patate douce
Dégustation de patate douce

👉 Essayer de mettre des mots sur les sensations :

  • Les goûts doux, légèrement sucrés, de noisettes, de châtaignes … pour les différentes courges et patate douce.
  • Les goûts amers ou anisés pour le fenouil et l’endive.

👉 Pouvoir cracher aide à goûter :

Pendant un jeu de dégustation, l’enfant est libre de goûter ou non, ainsi que de cracher s’il le souhaite. Une petite assiette est mise à disposition pour cela, afin de le faire proprement. Cela a clairement encouragé ma petite miss à goûter, le fait de savoir qu’elle pouvait cracher si elle n’aimait pas. 

enfant qui déguste un légume
Dégustation d’un légume cuit ou cru

👉 Apprendre à l’enfant à s’exprimer de manière respectueuse :

Il a le droit de ne pas aimer, mais les autres aiment peut-être, alors il s’agit d’être respectueux du goût des autres. Dire « je n’aime pas », « je n’aime pas encore » plutôt que « beurk » ou « c’est dégoutant ». Vous pouvez aussi raconter que les goûts changent avec le temps. Par exemple, j’aime bien raconter tel aliment que je n’aimais pas enfant et que  j’aime maintenant. 

Petite anecdote rigolote : En expliquant le goût anisé du fenouil à ma grande miss, je lui dis que le goût anisé, c’est le goût de l’anis qu’on retrouve aussi dans la réglisse par exemple. Ensuite, quand elle a goûté l’association du fenouil cru trempé dans l’huile puis le citron, elle m’a dit que c’était comme ça qu’on fabriquait la réglisse 😂

Étape n°4 : jouer sur l’assaisonnement

Après avoir goûté les aliments nature, on peut utiliser des assaisonnements simples pour relever et accompagner l’aliment, en observant comment le goût est perçu différemment. Cette idée m’a été inspirée par les ateliers de l’Ecole comestible réalisés dans les écoles. Je l’ai proposé avec trois ingrédients simples :

  • Sel 
  • jus de citron
  • huile d’olive

Neuf légumes à goûter, c’était peut être un peu trop, mais cette étape a vraiment relancé leur curiosité et les a fait goûter ou re-goûter certains légumes. C’est donc une étape très intéressante à intégrer dans la dégustation, qui peut les encourager à goûter 😉

Dégustation de légumes avec des condiments
Dégustation des légumes avec des condiments simples

Le résultat de l’atelier : construire le goût chez ses enfants en s’amusant

À travers cet atelier, j’ai vu clairement les différentes étapes de construction du goût chez mes deux filles :

👉 Ma grande de 6 ans commence à élargir son répertoire alimentaire, après quelques années plus difficiles. Elle a quasiment tout goûté, en appréciant particulièrement l’endive crue, qu’elle a mangé presque entièrement. Elle est plutôt « bec salé » et apprécie les goûts amers et acides. Avec elle, on a développé plus le vocabulaire pour décrire et on commence à tester les associations d’aliments.

C’est par exemple elle qui a décidé du menu du soir à partir des légumes goûtés (en imposant simplement les modes de préparation : salade et cuisson au four). Cela a donné endive et fenouil en salade, houmous avec du panais et potimarron rôti (où j’ai rajouté des noisettes). Servi avec du petit épeautre, c’était très bon ! C’est intéressant de faire expérimenter aux enfants les associations, car c’est beaucoup ça la cuisine et ils peuvent être très inventifs 😄.

bol de potimarron rôti, houmous au panais et petit épeautre
Bol de potimarron rôti, houmous au panais et petit épeautre 😋

👉 Ma petite de 3 ans tout juste est très « bec sucré » et dans la période de néophobie alimentaire. Elle n’a pas tout voulu goûter et a apprécié uniquement les saveurs sucrées et les textures fondantes des patates douces (elle a quasiment mangé tout le pot !), potimarron, courge butternut. Pour elle, il est déjà important de la familiariser visuellement aux légumes, de les toucher, d’apprendre à les reconnaître, de les goûter … même si elle mettra du temps à les apprécier gustativement. Il faut se souvenir qu’il faut 12 à 15 présentations d’un même aliment, pour l’apprécier (cf. cet article).  De plus, pouvoir cracher proprement l’a réellement aidé à goûter !

Voilà un atelier ludique, pour jouer avec les légumes, les apprivoiser … et apprendre à les aimer. Progressivement, le goût se construire petit à petit … ne vous inquiétez pas si votre enfant ne goûte/n’aime pas tout 😉

Alors, ça vous tente de tester avec vos enfants ?!

Partager l'article
  • 12
  •  
  •  

Leave a Reply