La Chandeleur approche, envie de crêpes et de gourmandise ? J’ai souhaité relever le défi de faire des crêpes saines (ou en tout cas, avec des ingrédients intéressants nutrionnellement et non ce qu’on appelle des « calories vides ») ET très gourmandes. Oui, oui ! Les deux peuvent aller ensemble ! Mais avant de se mettre en cuisine, au fait, c’est quoi la Chandeleur ? 

cuisiner avec son enfant des crêpes châtaigne & amande

Raconter à nos enfants l’histoire de la Chandeleur

Ma grande miss est très attirée par l’histoire, « à l’époque » comme elle appelle le passé (ces notions de temps sont difficiles à appréhender pour les petits !). Alors, nous avons cherché à comprendre ce qu’était la Chandeleur et ce drôle de mot, aidé par le site Tête à modeler, qui donne des explications aux enfants pour chaque grande fête de l’année. 

Chandeleur … Chandeleuse … Chandelles 

La Chandeleur, qu’on appelait autrefois « Chandeleuse », était la « fête des Chandelles ». Elle a une origine romaine : il y avait à cette date des processions avec des torches et flambeaux en l’honneur du dieu Pan, dieu de la Nature (ou en l’honneur de Pluton, dieux des morts, selon les versions, mais j’ai préféré retenir la première version pour ne pas amener plus de confusion. Le but est de raconter une histoire !). On dit que les paysans parcouraient les champs en portant les flambeaux pour purifier la terre avant de semer. 

Et les crêpes ?

Une superstition était associée à cette tradition : si on ne confectionne pas de crêpes ce jour-là, la récolte sera mauvaise. Je l’ai tournée « à l’envers » pour ma fille : « on faisait des crêpes pour souhaiter une bonne récolte !” La crêpe symbolisait le soleil et le don aux dieux, sans lequel le blé deviendrait mauvais. Au fil du temps, elle représenta le retour du soleil (les jours commencent à rallonger nettement), l’espoir du printemps qui arrive, la prochaine moisson de blé, etc. En effet, on faisait des crêpes avec la farine de l’année précédente, symbole de prospérité pour l’année à venir.

Crêpe châtaigne & amande avec une garniture compote à la poire & amandes effilées
Crêpe châtaigne & amande avec une garniture compote à la poire & amandes effilées, miam !

Davantage d’explications pour les plus grands

Je ne suis pas plus rentrée dans les détails, vu l’âge de ma miss (4,5 ans), mais pour les enfants plus grands, on peut compléter les explications. En effet, cette fête d’origine païenne a ensuite été reprise par les Juifs, puis les Chrétiens. Dans la tradition juive, les hébreux fêtent les relevailles de la femme par une cérémonie de purification, 40 jours après la naissance de son enfant. De leur côté, les chrétiens rendent hommage à la naissance de Jésus, 40 jours après celle-ci, c’est la « fête de présentation du seigneur ». Cela s’explique par le fait que Marie attendit 40 jours après l’accouchement (et donc les relevailles) avant de pouvoir retourner au temple et présenter son enfant Jésus à l’assemblée présente.

Je trouve que c’est intéressant d’aborder l’histoire de la Chandeleur, même de manière très simple, avec les enfants. D’une part, cela permet de comprendre l’histoire de nos traditions et comment elles se sont construites au fil du temps. Même si on n’est pas croyant, cela permet de comprendre ces fêtes qui rythment notre calendrier. D’autres parts, cette fête souligne le passage des saisons, avec la fin de l’hiver qui approche, les jours qui rallongent, etc.

Une recette « saine » de crêpes ?

Après avoir vu l’histoire de la Chandeleur, nous avons cherché une recette « saine » de crêpes. Mon défi sur ce blog (et dans ma vie de tous les jours) est de tester et montrer qu’une alimentation saine peut être également gourmande. Autant éviter les « calories vides » apportées par la farine et le sucre blanc (c’est-à-dire qu’il y a peu de micro-nutriments présents par rapport à une énergie fournie élevée). Découvrons avec plaisir pour les papilles et le corps  les « calories pleines » (beaucoup de micro-nutriments pour un apport énergétique moins important) : céréales complètes, oléagineux, fruits, etc. Cette bonne qualité nutritionnelle n’est pas une raison pour en manger de manière immodérée, mais tant mieux : il en restera pour les prochains goûters ou petits-déjeuners 😉 !

Crêpes châtaigne & amande
Crêpes châtaigne & amande

Avant de vous proposer ma recette, cuisinée par ma grande miss, voici quelques recettes que j’ai pu trouver sur la toile (et qui sont dans ma to-do-liste cuisine, c’est-à-dire mon tableau Pinterest si vous souhaitez retrouver toute ma veille de recettes). Elles proposent toutes des alternatives à la farine blanche … c’est un moyen gourmand de varier son alimentation :

  • Du côté du blog de Marie Chioca (dont je suis fan, vous commencez à le savoir …), vous avez deux recettes  de crêpes suzette au petit épeautre et de crêpes à l’orge mondée.
  • Sur le blog de «  Quinoa et Basmati » (que j’ai découvert à l’occasion), vous trouverez des crêpes à la farine de châtaigne, recette dont je me suis inspirée en fonction du contenu de mon placard.
  • Pour une recette de crêpes sans gluten et sans lactose, direction le blog « Fais-moi croquer ».
  • Une dernière recette avec farine de pois chiche et lait d’amande du côté de « J’en reprendrai bien un bout ». Je testerai bien car j’ai justement un paquet de farine de pois chiche qui se morfond dans le placard !

Ma recette de crêpes châtaigne & amande :

Entièrement réalisable par des petites mains enfarinées (dès 3-4 ans), sauf la cuisson : 

Les ingrédients pour 10 crêpes :

  • 100g farine petit épeautre T80
  • 60g farine de chataigne
  • 40g poudre d’amande
  • 30g sucre complet rapadura 
  • 3 oeufs
  • 50cl de lait d’amande

Une astuce pour aider les enfants (ne sachant pas encore lire) à mesurer les ingrédients secs : placer un ruban de masking tape sur le verre à mesurer à la hauteur à atteindre. Déplacer le scotch à chaque ingrédient pour indiquer à l’enfant jusqu’où remplir.

Les étapes :

→  Mesurer la farine d’épeautre [1], puis verser dans un saladier [2].

→  Mesurer le reste des ingrédients « secs » (farine de châtaigne, poudre d’amande, sucre [3]) et verser au-fur-et-à-mesure dans un saladier.

→  Mélanger avec une cuillère en bois [4].

→  Faire un puits.

→  Casser les oeufs dans le puits [5].

→ Commencer à mélanger avec un fouet.

→  Mesurer le lait d’amande dans le verre à mesurer [6].

étapes de préparation de la pâte à crêpe

→ Verser un tout petit peu de lait dans le saladier.

→ Mélanger énergiquement au fouet pour éviter les grumeaux [1].

→ Verser le tiers du lait restant [2] et mélanger [3] (ça permet d’aborder les proportions avec les enfants 😉 ).

→ Verser la moitié du lait restant et mélanger.

→ Verser le lait restant et mélanger.

→ Faire cuire les crêpes (par un adulte) [4].

Etapes de préparation des crêpes

Premier petit conseil : comme il y a une farine avec un peu de gluten, l’épeautre, il est recommandé de laisser reposer la pâte 1h … ce que nous n’avons pas fait. C’était très bon quand même !

Deuxième petit conseil : pour la cuisson [4], je vous recommande de bien laisser cuire avant de retourner, sinon les crêpes assez moelleuses et épaisses risquent de se casser.

Troisième conseil : les crêpes risquent de devenir cassante après la cuisson. Deux solutions : soit les manger immédiatement (quel sacrifice !), soit les déposer sur une assiette et couvrir avec une assiette retournée [5]. Elles resteront ainsi souples et moelleuses pour être mangées plus tard. 

Garniture fruitée et gourmande : 

Même si côté fruit, le mieux est de les manger crus pour profiter de tous leurs bienfaits, une compote maison sans sucre ajouté (avec quelques petites gourmandises en plus) reste une option plus intéressante que le pot de N… ! J’avais en fait en tête (ou plutôt sur les papilles) une association de saveur : châtaigne, poire, amande grillée. Ça a très bien fonctionné, un régal 😋 ! 

garniture de crêpes saine et gourmande à proposer aux enfants
Une garniture saine et gourmande à proposer aux enfants : compotes, amandes effilées, pépites de chocolat

Astuce : les compotes à la vapeur ! Avec la naissance de ma petite miss (et les petits pots à préparer !), je fais souvent mes compotes à la vapeur … ce qui va merveilleusement bien avec certains fruits : cela conserve nettement mieux la saveur de la pêche (l’été !) et de la poire tout en rendant beaucoup moins d’eau ; pour des pommes qui restent fermes à la cuisson (comme celles de mon AMAP), cela permet plus facilement de les écraser tout en conservant mieux le goût du fruit. 

Garniture à proposer :

  • Compote de pommes
  • Compotes de poires 
  • Amandes effilées et grillées
  • Pépites de chocolat noir
crêpe : choisir sa garniture
Choisir sa garniture : étaler la compote à la poire et parsemer d’amandes effilées

Choisir une compote à étaler sur la crêpe, puis un petit « topping » à mettre dessus : amandes et/ou chocolat. Déguster et régalez-vous  😋 !
PS : si votre enfant (ou vous !) êtes accro à la pâte à tartiner maison, vous pouvez tester ma pâte à tartiner choco-noisette.

Verdict ?! De la petite à la grande miss en passant par la maman, tout le monde s’est régalé ! Que ce soit nature ou avec un petit mix compote/amandes/pépites de chocolat, tout le monde a bien apprécié ! On a « dû » tester pour vous avec un peu d’avance la recette (c’est dur d’avoir un blog cuisine, quel sacrifice 😉 ), va falloir qu’on en teste une nouvelle le 2 février … 

Et vous, quel sera votre recette de crêpes cette année ? Vous avez testé ma recette ? Dites-moi dans les commentaires si vous avez aimé … 

Partager l'article
  • 18
  • 11
  •  
  1. Bonjour Céline, Merci pour cet article passionnant. Et en plus avec l’historique de la chandeleur pour les grands et les petits.
    Je suis moi-même un adepte des crêpes étant marié à une Normande, c’est normal lol. Là-bas c’est presque le plat principal. Du coup chez moi c’est crêpe tous les dimanches soir.
    J’ai moi aussi publié une recette de crêpes que tu peux retrouver dans ce lien :
    https://mon-super-regime.com/defi-13-13-jai-decouvert-comment-perdre-du-poids-rapidement/
    Nous utilisons une crêpe partie. J’ai vu ton conseil pour éviter que les crêpes ne durcissent. J’aimerai rajouter que certain éléments de ma famille, nous sommes 7 à la maison, les préfère croustillantes, donc pas d’assiette pour les recouvrir. ^^
    Moi je les aime moelleuse et l’astuce que j’utilise c’est de les retournées des que la pâte a durcis.
    As-tu essayé en minimisant la cuisson ?

    • Merci beaucoup Gabriel pour ton commentaire ! J’essaierai de réduire la cuisson la prochaine fois pour voir… merci du conseil . Après, comme on en fait bcp pour manger plus tard (mais on est pas 7!), je trouve plus simple de les garder moelleuse pour les garnir ensuite.

Leave a Reply